prix littéraire

Négar Djavadi et Edouard Louis dans la sélection de l'IMPAC Dublin 2020

Esi Edugyan, Olga Tokarczuk, Sigrid Nunez, negar Djavadi, Tayari Jones et Anuradha Roy figurent parmi les 10 auteurs retenus dans la sélection

Négar Djavadi et Edouard Louis dans la sélection de l'IMPAC Dublin 2020

Le jury du prix le mieux doté du monde a dévoilé le 3 septembre sa sélection de dix titres, parmi lesquels figurent ceux de Négar Djavadi et d'Edouard Louis.
 

Par Alexiane Guchereau,
Créé le 08.09.2020 à 12h49,
Mis à jour le 17.09.2020 à 16h54

Le jury du prix Impac Dublin a dévoilé le 3 septembre sa sélection de dix titres. L'auteure franco-iranienne Négar Djavadi figure dans la sélection du prix avec son titre Désorientale (Liana Levi, 2016) traduit par Tina Kover, tout comme l'auteur français Edouard Louis avec la traduction, par Lorin Steine, d'Histoire de la violence, paru au Seuil en 2016.

Ce prix de 100000 euros, parrainé par le conseil municipal de Dublin, est le prix annuel le mieux doté au monde pour une seule œuvre de fiction publiée en anglais.

Huit des auteurs présélectionnés sont des femmes, dont la Canadienne Esi Edugyan, lauréate du prix Giller pour Washington Black (Harpercollins), Sigrid Nunez, lauréate du National Book Award pour The friend (Riverhead Books) et Olga Tokarczuk.

La sélection:
  • The Silence of the Girls de Pat Barker (Hamish Hamilton), traduit en France par Laurent Bury sous le titre Le silence des vaincues (Charleston, 2020)
  • Milkman d'Anna Burns (Faber and Faber), non-traduit en France
  • Disoriental de Négar Djavadi, publié en France chez Liana Levi en 2016 et traduit par Tina Kover
  • Washington Black d'Esi Edugyan (Harpercollins), traduit en France chez Liana Levi par Michelle Herpe-Voslinsky
  • An American Marriage de Tayari Jones (Algonquin Books) traduit en France par Karine Lalechère sous le titre Un Mariage américain (Plon, 2019)
  • History of violence d'Édouard Louis, publié en France chez Points en 2019 et traduit par Lorin Stein 
  • The Friend de Sigrid Nunez (Riverhead Books), traduit par Mathilde Bach sous le titre L'ami (Stock, 2019)
  • There There de Tommy Orange (Alfred A Knopf) traduit en France par  Stéphane Roques sous le titre Ici n'est plus ici (Albin Michel, 2019)
  • All the Lives We Never Lived d'Anuradha Roy (Maclehose Press), traduit de l'anglais par Myriam Bellehigue sous le titres Toutes ces vies jamais vécues (Actes Sud)
  • Drive Your Plow Over the Bones of the Dead d'Olga Tokarczuk (Fitzcarraldo Editions), traduit en France par Antonia Lloyd-Jones sous le titre Sur les ossements des morts (Noir sur blanc, 2012)

Depuis 1995, l'Impac Dublin Literary Award récompense chaque année une œuvre de fiction publiée en anglais (en version originale ou traduction). En 2019, le prix avait consacré Emily Ruskovich pour Idaho, paru en France chez Gallmeister en 2019 et traduit par Simon Baril.
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités