Mobilisation pour le livre dans les collectivités territoriales | Livres Hebdo

Par Catherine Andreucci, avec ca, le 09.11.2010

Mobilisation pour le livre dans les collectivités territoriales

450 pétitionnaires demandent au gouvernement et au parlement de garantir la capacité des collectivités à mener des politiques pour le livre et la lecture alors que le projet de réforme des collectivités territoriales a été adopté au Sénat.

L'adoption au Sénat, mardi 9 novembre, du projet de loi de réforme des collectivités territoriales, intervient alors qu'un Manifeste pour le livre et la lecture est diffusé depuis le 2 novembre par la Fédération interrégionale du livre et de la lecture (Fill), et signé à ce jour par plus de 450 personnes dont le président de l'Association des Régions de France, Alain Rousset.

Les pétitionnaires issus pour la plupart du monde du livre souhaitent «mettre le livre et la lecture au coeur du débat public relatif à l'impact de la réforme des collectivités territoriales sur les politiques culturelles.» La contestation porte sur la réduction des moyens financiers pour exercer la compétence générale, qui permet aux collectivités de mener des politiques culturelles.

«Trente ans après les premières décentralisations, l'existence des politiques du livre et de la lecture publique de l'ensemble des collectivités est remise en question, souligne le texte. Annoncer qu'on ne touchera pas au maintien de la compétence générale en matière culturelle sans donner les moyens de l'exercer, c'est porter un coup fatal à l'action culturelle sans en assumer la responsabilité. En effet : si les financements de l'action culturelle des collectivités ne sont pas garantis, si celles-ci sont contraintes de se cantonner à leurs compétences légales, le résultat sera le même : les politiques du livre se déliteront.»

Les structures régionales pour le livre, qui rassemblent l'Etat, les Régions et les professionnels du livre afin de mener des politiques concertées, sont à l'initiative de ce Manifeste qui a été envoyé au ministre de la Culture, aux députés et aux sénateurs attentifs aux questions culturelles.

Les signataires formulent 5 demandes au gouvernement et au parlement : «renforcer la place du livre et de la lecture dans les politiques culturelles» ; «affirmer, dans la loi, le rôle des collectivités territoriales en matière culturelle, et en particulier dans le domaine du livre et de la lecture, à chacun des échelons territoriaux» ; «assurer aux collectivités territoriales les moyens de maintenir des financements publics en matière culturelle, y compris par la mise en oeuvre de dotations spécifiques» ; «garantir l'engagement de l'état dans les projets culturels des territoires via les subventions gérées par les directions régionales des affaires culturelles (Drac) et de s'engager à maintenir les crédits centraux des ministères qu'il consacre à la culture dans les territoires» ; «reconnaître le rôle très spécifique des structures régionales pour le livre (SRL) dans le dialogue nécessaire entre territoires, professionnels et institutions, en créant un label national des SRL, comme il existe déjà les labels "Scène nationale" ou "Scène de musique actuelle", dont les membres seront réunis dans le réseau national de la Fill.»

Le Manifeste pour le livre et la lecture peut être signé sur le site de la Fill

Thématique

Auteur cité (1)

close

S’abonner à #La Lettre