Marathon

Du 25 au 28 juin. Serge Roué et Dalia Hassan, à la direction du Marathon des mots, veulent une 11e édition "furieusement cosmopolite". Les écrivains de Beyrouth et Damas sont invités : Amin Maalouf, Vénus Khoury-Ghata, Salah Stétié, Hoda Barakat, Najwa M. Barakat, Jabbour Douaihy, Hanan El-Cheikh, Hala Kodmani, Charif Majdalani, Georgia Makhlouf, Diane Mazloum, Alexandre Najjar…

Plusieurs créations originales et des concerts littéraires sont programmés avec Eric Reinhardt, Laurent Gaudé, Pierre Barillet, Dick Annegarn, le groupe Feu ! Chatterton, Marie Modiano et Peter von Poehl ou encore les Libanais Mashrou’Leila. Sont également prévus des hommages à Roland Barthes, Assia Djebar et Bernard Maris, ainsi que la présence des écrivains Lydie Salvayre, Laurent Mauvignier, Daniel Pennac et Valérie Zenatti, entre autres.

Les organisateurs souhaitent aussi renouveler la formule du Marathon. Il se déploiera désormais dans toute la métropole toulousaine, de Tournefeuille à Colomiers, en passant par Blagnac et Balma. Il n’y aura plus vraiment de frontières, dans la programmation, entre les écrivains d’ici et ceux d’ailleurs. Et la plus grande variété sera de mise pour les cycles de lecture annoncés ("De Beyrouth à Damas" ; "Peut-on ne pas croire en Dieu ?" ; "Lettres d’Amérique" ; "Voix du monde"). Olivier Poivre d’Arvor, président du Marathon, se glissera dans cette programmation copieuse et éclectique pour lire des extraits de son nouveau roman, L’amour à trois, à paraître chez Grasset en août. M. P.

www.lemarathondesmots.com

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités