Librairie

A partir du 28 février, Tourcoing n’aura plus de librairie. Majuscule fermera ses portes suite à la vente de son local réalisée par Patrick Demey, propriétaire de la librairie. L’établissement était confronté à des difficultés d’exploitation et d’approvisionnement depuis le déclenchement, il y a deux ans, d’une procédure de sauvegarde sur deux autres librairies appartenant à Patrick Demey et situées à Dunkerque et à Saint-Omer.

Mi-décembre, ces dernières ont d’ailleurs été placées en liquidation judiciaire et début janvier elles ont définitivement fermé leurs portes. C’est donc la troisième des quatre librairies de Patrick Demey qui ferme. Seule demeure aujourd’hui La rose des vents à Armentières qui réalise environ 1,5 million d'euros de chiffre d'affaires avec 5 salariés et qui fera prochainement l'objet d'une réorganisation entre ses rayons librairie et papeterie.

A Tourcoing, Majuscule, dont le dernier chiffre d'affaires connu s'élevait en 2012 à 2,1 millions d'euros, emploie encore 8 salariés.
Face à sa disparition, le maire affiche sa volonté de redonner rapidement une librairie à la ville qui compte quand même près de 100000 habitants. Reste qu’il lui faut trouver un candidat et un nouveau local.

Commentaires (1)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous
l

le libraire masqué

il y a 5 ans à 10 h 13

Comme quoi les librairies qui sont affiliées à des noms de chaines sont vouées à l'échec et à leur mort! Pour les indépendants un seul salut; Rester avec leur ADN, leur nom et leurs caractéristiques, surtout pas d'effet de filialisation, seulement appartenir à un groupement quel qu'il soit, qui mutualise des moyens sans faire perdre au libraire son nom et sa personnalité.


On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités