L'UIE réclame la libération de l'éditeur égyptien Khaled Lofty | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, le 14.01.2020 à 09h44 (mis à jour le 14.01.2020 à 10h00) Censure

L'UIE réclame la libération de l'éditeur égyptien Khaled Lofty

Khaled Lufti

Condamné à cinq ans de prison pour avoir publié un essai controversé d'Ashraf Marwan, l'éditeur égyptien Khaled Lofty s'est vu refuser son dernier appel par la Cour de cassation militaire. 

L'Union internationale des éditeurs (UIE) appelle, dans un communiqué du 14 janvier, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi à accorder une grâce présidentielle à l'éditeur Khaled Lofty. Ce dernier s'est vu refuser, le 24 décembre, son dernier appel par la Cour de cassation militaire égyptienne.

Emprisonné en avril 2019, il est condamné à cinq ans de prison pour avoir publié The Angel: The Egyptian Spy Who Saved Israel (inédit en français), un ouvrage d'Uri Bar Joseph dans lequel l'auteur retrace le parcours d'Ashraf Marwan, gendre de Gamal Abdel Nasser —président égyptien de 1956 à 1970—, proche conseiller de son successeur Anwar Sadat, mais aussi espion pour le Mossad —l'une des trois agences de renseignement d'Israël. L'Egypte a toujours nié qu'il soit un agent double. La justice reproche à l'éditeur d'avoir propagé des rumeurs et dévoilé des secrets militaires.

Dernier recours

La grâce présidentielle est le dernier recours pour pouvoir libérer Khaled Lofty. "Il est incompréhensible que Khaled Lofty soit emprisonné, pas uniquement pour avoir publié un livre mais pour avoir édité une nouvelle version d'un ouvrage déjà disponible", précise Kristenn Einarsson, secrétaire générale du comité "Liberté de publier" de l'UIE. L'association avait décerné son prix Voltaire 2019 à l'éditeur égyptien. 

Khaled Lotfy a fondé en 2011 la librairie et maison d'édition Tanmia au Caire. L'éditeur publie des traductions d'auteurs étrangers comme George Orwell, ou Stephen Hawking, des œuvres originales en langue arabe et des livres jeunesse. Après un accord avec Arab Scientific Publishers, Tanmia a publié une version égyptienne de l'essai d'Ashraf Marwan. The Angel: The Egyptian Spy Who Saved Israel a été adapté par Netflix en 2018.

close

S’abonner à #La Lettre