Logiciels pour bibliothèques 2015 : l’arrivée des outils PNB | Livres Hebdo

le 20.02.2015 (mis à jour le 23.02.2015 à 10h25) Bibliothèque

Logiciels pour bibliothèques 2015 : l’arrivée des outils PNB

La médiathèque l’Echo au Kremlin-Bicêtre. - Photo O. DION

La 21e enquête 2015 de Tosca Consultants sur l’offre de logiciels métier pour bibliothèque passe au crible les 125 produits disponibles sur le marché français.

Huit nouveaux venus, deux cessions et une liquidation

L’enquête 2015 répertorie 125 offres diffusées par 40 fournisseurs, soit 118 solutions distinctes sans les 7 doubles comptes des produits open source inscrits au catalogue de plusieurs entreprises. Huit fournisseurs apparaissent pour la première fois.

1. L’Association des utilisateurs du logiciel MoCCAM assure la diffusion du nouveau système de gestion de bibliothèque WaterBear développé par Quentin Chevillon.

2. Axess Business Solutions a repris le fonds de commerce de Belink Solutions et assure l’édition des logiciels Gedidoc et Gediweb.

3. Créé au 1er janvier 2015, Bibliossimo propose ses prestations pour le CMS libre Bokeh et différents systèmes de gestion de bibliothèque libres (AFI Nanook, Koha, PMB…).

4. Data Management PA, société italienne basée à Rome, édite des logiciels destinés aux bibliothèques, musées, archives et structures du tourisme. Elle est présente sur le marché français en collaboration avec la société française Décalog.

5. De Marque, société canadienne, est l’un des spécialistes de la gestion du prêt de livres numériques ; l’entreprise a remporté plusieurs marchés en Europe dans ce secteur en 2014.

6. MaGestia Informatique, société installée à Cran-Gevrier, en Haute-Savoie, édite la solution MaBiblio conçue en 1995 et utilisée notamment dans le réseau Culture et bibliothèques pour tous.

7. Le Réseau Canopé-Académie de Poitiers est le nouveau nom du CRDP de Poitou-Charentes ; il s’agit désormais d’un service territorial de l’établissement public Réseau Canopé créé par le décret n° 2014-1631 du 26 décembre 2014. Cet établissement public poursuit la diffusion de BCDI et de e-sidoc auprès des BCD et des CDI.

8. SimplyBiblio est une entreprise individuelle immatriculée le 1er mai 2014 ; elle assure la diffusion du système de gestion de bibliothèque SimplyBiblio que nous avions déjà référencé l’année dernière.

Présentation de l’enquête

Qui ? 56 fournisseurs de progiciels métier ou de services en ligne implantés en France ou disposant d’un contrat de diffusion en France sont contactés par Tosca Consultants.

Quoi ? Les données collectées sont le chiffre d’affaires et les résultats financiers 2014, les progiciels commercialisés au 1er janvier 2015, les ventes 2014 de ces produits, le nombre de postes correspondants ainsi que le nombre de nouveaux clients.

Quand ? La collecte de l’information s’effectue en janvier 2015.

Comment ? Chaque fournisseur reçoit un questionnaire de 5 pages, le remplit et le renvoie. Tosca Consultants en effectue une relecture et si nécessaire recontacte le fournisseur pour approfondir certains points.

Résultats Dans sa rubrique répertoire des logiciels www.toscaconsultants.fr/ logiciel.htm, Tosca Consultants présente une version en ligne plus complète du compte rendu de cette enquête avec notamment la liste détaillée des produits disponibles en 2015, le tableau récapitulatif des ventes effectuées en 2014, la liste des logiciels gratuits, les graphiques présentant les systèmes retenus par chaque type de bibliothèque…

Achevant le rapprochement engagé l’an passé par un échange de participations, AFI et BibLibre répondent de manière groupée. L’entreprise Swets n’a pas été contactée cette année, elle est entrée en liquidation judiciaire le 21 octobre 2014. Deux sociétés ne répondent pas car elles interviennent plutôt dans la diffusion de solution documentaire (Aidel, Cadic). Trois sociétés internationales (Innovative Interfaces, SirsiDynix et VTLS Europe) ne sont pas en mesure de répondre et donnent l’impression d’être aujourd’hui présentes en France sur la pointe des pieds. Neuf entreprises (AJLSM, AMJ Plans, DIP Systèmes IP Software, Environnement numérique, Ever Team, GFI Progiciels, Segilog, SKINSoft, SQLI) semblent avoir désormais une activité commerciale qui ne place pas les bibliothèques au cœur de leurs objectifs de vente. Strior ne nous a fourni aucune réponse sans que nous en identifiions la cause. Enfin, le P-DG de l’entreprise commerciale PMB Services ne participe pas à cette enquête notamment car il ne veut pas se "voir relégué au rang" de l’un des produits concurrents.

1 - Les fonctions couvertes

Tosca consultants

Sur les 118 solutions recensées, 30 d’entre elles couvrent les fonctions de gestionnaire d’espace public numérique, 39 de CMS (système de gestion de contenu), 39 de gestionnaire de bibliothèque numérique…

2 - Système d’exploitation du serveur

Tosca consultants

3 - Systèmes de gestion de base de données les plus cités

Tosca consultants

4 - Nature de l’offre

Tosca consultants

Par exploitation traditionnelle, il faut entendre le fait d’utiliser un logiciel que l’on installe sur les serveurs de son choix. Cela s’oppose au mode SaaS apparaissant ci-dessus comme un abonnement à un service en ligne.

Dans les évolutions notables, il faut signaler la cession de Décalog à son nouveau P-DG, Jean-Philippe Pommel, et la reprise de Microbib par la société Camerone, société appartenant en totalité à Marc Leininger, le fils aîné du fondateur de Microbib.

Poursuite du développement des nouveaux systèmes de gestion de bibliothèque et première génération d’outils de gestion du prêt numérique

En 2014, nous annoncions que cinq systèmes de gestion de bibliothèque devaient arriver sur le marché : Semanteque (Progilone) qui a été rebaptisé depuis Syrtis et qui devrait en pratique être disponible fin 2015-début 2016, SimplyBiblio (http://simplybiblio.fr/), Syracuse, la nouvelle version full web d’Aloès (Archimed) ainsi que les nouvelles versions full web de PortFolio (BiblioMondo) et de Xthèques (Assistere). Les développements de ces produits se poursuivent en 2015. S’ajoutent à cette liste le nouveau WaterBear et Sebina OpenLibrary, le progiciel de la société italienne Data Management PA. Le renouvellement de l’offre porte aujourd’hui principalement sur les systèmes de gestion de bibliothèque et sur quelques modules complémentaires avec une demi-douzaine de nouveaux CMS, autant de serveurs OAI ou d’ERM. Aux côtés de ces nouveaux produits, apparaissent en très grand nombre de nouveaux modules de gestion du prêt de livres numériques. Alors qu’aucun produit ne disposait de ces fonctions l’an passé, 39 offres sont annoncées comme disponibles sur le marché français en 2015. Si certains bibliothécaires doutent du succès de l’opération Prêt numérique en bibliothèque (PNB), les éditeurs semblent avoir adopté rapidement ce projet du CNL. En pratique, trois modèles semblent coexister pour la prise en charge du prêt de livres numériques : doter le système de gestion de bibliothèque des fonctions de gestion nécessaires (26 offres), appuyer cette gestion sur l’opac (une dizaine d’offres) ou l’appuyer sur un système tiers vendu comme un service en ligne (2 offres SaaS). C’est dans cette dernière catégorie que se rangent les offres BibliOnDemand d’Archimed et Cantook Station du canadien De Marque. (voir graphique 1)

L’offre connaît également des mouvements significatifs du côté de l’open source avec l’apparition de deux nouveaux acteurs, la société Bibliossimo qui diffuse AFI Nanook, Bokeh (le nouveau nom d’AFI Opac 2.0) ou PMB, et l’Association des utilisateurs du logiciel MoCCAM qui diffuse également Bokeh et WaterBear. Autres évolutions intéressantes, Karvi Services propose un nouveau logiciel, Karvi Opac Web2, Tamil diffuse VuFind alors que C3rb Informatique libère le code de POM pour Joomla et de POM Premium. Enfin, WebKiosk d’Aesis Conseil n’est plus inscrit aux catalogues d’AFI BibLibre et de Progilone qui ne semble plus supporter par ailleurs DotRiver, Jasper Report, Talend ou LibraryFind.

Le tableau (voir p. 26-27) présente la couverture fonctionnelle de chaque solution. Il permet notamment de repérer 5 produits tout-en-un (gamme Orphée de C3rb, Adlib et PMB proposés par Cesam, Kentika de la société du même nom, Syracuse d’Archimed) et 72 produits relativement spécialisés, c’est-à-dire ne couvrant que deux ou trois types de logiciels.

Des environnements open source pour mieux vendre des applicatifs pas nécessairement libres

Le système d’exploitation de serveur Linux maintient sa première position devant Windows. Si l’an passé cela semblait la conséquence d’une importante offre d’applicatifs open source, désormais, il semble que ce soit plutôt la recherche d’une offre meilleur marché qui pousse le développement de Linux. L’environnement Unix continue de perdre du terrain avec 13 citations contre 16 l’an passé, et 30 il y a deux ans (voir graphique 2).

Pour les systèmes de gestion de fichier ou de base de données, MySQL arrive très largement en tête avec 40 citations (1 de plus qu’en 2014, 5 de plus qu’en 2013, 10 de plus qu’en 2012). Si l’on y ajoute les autres environnements PostgreSQL, Firebird, MongoDB et CouchDB, l’open source représente 56 % des SGBD utilisés dans la conception des produits disponibles sur le marché. La gamme MS SQL Server et Oracle semblent maintenir leur position (voir graphique 3).

Sur les 118 solutions disponibles (sans double compte), on compte désormais une majorité d’offres disponibles sous forme d’un service en ligne, et cela tant du côté de l’open source que du côté des licences de cession de droits d’utilisation (voir graphique 4).

Les éditeurs croient au succès du projet PNB

En 2014, l’évolution de l’offre semblait marquée par le nouveau code de catalogage RDA et l’adoption du modèle de données des FRBR. Cette année, l’actualité concerne principalement le support de la gestion du prêt de livres numériques (39 offres annoncées) et la poursuite des investissements sur une nouvelle génération de système de gestion de bibliothèque.

Aesis Conseil propose la version 4.1 de WebKiosk, son gestionnaire d’espace public numérique, avec une gestion des tablettes Android, une gestion des ateliers ainsi qu’une gestion plus fine des profils de poste et des profils d’usager. L’entreprise a développé Horigami, un logiciel de remplacement de la solution Cybanim (Cyber-base) éditée par la Caisse des dépôts et consignations.

Le groupement AFI et BibLibre a poursuivi le développement de son offre conjointe de produits open source. Le système de gestion de bibliothèque AFI Nanook améliore la gestion de la circulation des documents au sein d’un réseau et la gestion des relances. Koha inclut un opac web responsive et supporte le protocole Shibboleth de propagation d’identité. Rebaptisé Bokeh, AFI Opac 2.0 bénéficie désormais d’un développement communautaire ; il dispose d’un éditeur de feuille de style wysiwyg, gère le streaming audio, supporte le prêt de livres numériques et la signature unique. AFI Multimédia permet l’administration à distance. BibLibre participe au développement de l’ERM Coral lancé par l’Université de Notre-Dame aux Etats-Unis.

Finalisant l’absorption d’Opsys et se recentrant sur ses activités bibliothèques et GED, Archimed propose son nouveau système de gestion de bibliothèque Syracuse et investit dans l’accessibilité numérique de l’interface publique. Syracuse unifie les différents types de logiciels (portail, gestionnaire de bibliothèque numérique…). Archimed propose également le service en ligne BibliOnDemand qui donne accès à une offre étendue de ressources numériques ; cette offre supporte le prêt de livres numériques et a vocation à s’appuyer sur les différents systèmes de gestion de bibliothèque du marché.

Aux côtés de YooLib, Arkhênum propose désormais le gestionnaire de bibliothèque numérique Limb Gallery qui supporte l’annotation collaborative et la recherche plein texte dans les notices comme dans le document primaire.

ARS Nova Systems, l’éditeur de la solution de filtrage web Parentsdanslesparages a procédé à une augmentation de capital en 2014. Son offre s’est enrichie de SelfTablet, un logiciel de gestion et de sécurisation des tablettes numériques. Interfacé avec les systèmes de gestion de bibliothèque du marché, cet outil contrôle les applications, filtre le web et bloque l’accès aux paramètres.

Assistere achève le développement d’une version full web du système de gestion de bibliothèque Xthèques et des produits associés.

L’Association des utilisateurs du logiciel MoCCAM diffuse le nouveau système de gestion de bibliothèque open source WaterBear. Cet outil dispose de l’ensemble des modules habituels : catalogage, gestion de la circulation, gestion des périodiques, gestion des acquisitions, statistiques… Le logiciel mobilise les web services de l’IGN pour l’aide à la saisie des adresses et la géolocalisation. Il s’appuie sur le logiciel Bokeh pour l’opac. WaterBear est disponible non seulement en téléchargement mais également dans une version en ligne (SaaS) gratuite, ce qui en fait une offre unique sur le marché.

Axess Business Solutions, repreneur du fonds de commerce Médial Belink, annonce l’arrêt de la maintenance de Gedidoc en juin 2015 et propose Gediweb en mode SaaS ; cet outil supporte l’Unimarc et la gestion d’un thésaurus multilingue ; il dispose d’un module de veille et d’un outil de reconnaissance optique de caractères.

BiblioMondo France dote la version full web de son système de gestion de bibliothèque PortFolio d’une gestion unifiée des documents physique et numérique, et d’un outil d’automatisation des procédures. InMédia est désormais proposé en mode SaaS sous le nom d’InMédia Cloud ; dans sa version 5, cet outil intègre l’ensemble des fonctionnalités de la gamme BiblioMondo, y compris l’e-learning et la gestion de projets ; il comprend également des fonctions statistiques avancées exploitant les informations issues des réseaux sociaux. InMédia Mobile est disponible dans une version web responsive, sous HTML5. MondoPC inclut désormais une interface utilisateur semblable à celle de l’ensemble de la gamme.

Bibliossimo propose une gamme de prestations autour des logiciels open source destinés aux bibliothèques. L’entreprise réalise des développements afin de doter l’opac de PMB de l’outil statistique Piwik et d’interfacer PMB et Bokeh. L’entreprise étudie le développement d’une offre WaterBear.

Biblix Systèmes améliore les outils statistiques de Biblix Net (rapport SLL, statistiques des navettes) ; le logiciel prend également en charge la gestion des navettes et des échanges avec des bibliothèques équipées de système tiers. Opac-X s’appuie désormais sur Solr et prend en charge la gestion de ressources numériques.

C3rb Informatique appuie ses portails sur la version 3 de Joomla et sur Lucene ; désormais web responsive, ces outils permettent l’accès à la plupart des ressources numériques inscrites au catalogue du Réseau Carel. Ils supportent la signature unique. Le catalogue des web services s’est enrichi. Orphée dispose d’un automate de récupération de notices amélioré. C3rb termine les développements de l’outil de gestion du prêt de livres numériques.

Le CERN annonce la prochaine disponibilité d’Invenio Next, son gestionnaire de bibliothèque numérique, orienté archives institutionnelles. Ce logiciel s’appuie sur SQLAlchimy, Jinja2, Twitter Bootstrap, WTForms, Flask et Redis. L’interface de recherche est entièrement revue. Les temps de réponse sont améliorés. Des métadonnées autres que Marc sont supportées.

Le consortium ORI-OAI diffuse la version 2.0 de son gestionnaire de bibliothèque numérique ORI-OAI, logiciel orienté archives institutionnelles. L’outil dispose d’une nouvelle interface pour les outils d’administration, d’un nouveau moteur de recherche Solr, de nouvelles fonctions de recherche et de contribution. Il intègre un module d’extension Zotero et propose des exports en format RIS (format d’export de métadonnées bibliographiques développé par Research Information Systems) comme en format CSV.

Crescendo Systèmes a doté sa gamme Cassiopée de nouvelles fonctions statistiques et Cassioweb d’une nouvelle interface de recherche.

Partenaire de Décalog sur le projet de l’Université de Strasbourg, Data Management PA, propose des applications mobiles pour smartphones donnant accès aux services en ligne de la bibliothèque, une bibliothèque numérique en ligne et un système de gestion de bibliothèque de nouvelle génération (SebinaNEXT) en mode SaaS avec une exposition des données en technologie linked open data.

La société canadienne De Marque propose Cantook Station, son service en ligne de gestion du prêt de livre numérique. Cet outil supporte désormais le standard OPDS qui permet la communication avec les applications mobiles (type Aldiko Book Reader, Mantano Reader). L’entreprise soutient le développement du mécanisme de protection LCP (ePub Lightweight Content Protection), une alternative aux DRM. Elle est d’ailleurs membre de la fondation Readium et coéditeur des spécifications du projet LCP.

Décalog déploie le module de gestion du prêt de livres numériques d’e-Paprika et d’e-Carthame ; ces logiciels disposent d’une passerelle Sudoc et d’une gestion de multi-thésaurus polyhiérarchisés et sont dotés d’un module de gestion des documents numériques. L’interface d’administration d’e-Sézhame a été refondue ; cet outil bénéficie de nouvelles fonctionnalités de gestion de l’agenda culturel et d’un module d’indexation des documents multimédias par les usagers. L’Opac3d intègre les lecteurs multimédias qui permettent de consulter les documents numériques (PDF, ePub, vidéo, son) sans imposer l’installation de plug in sur le navigateur. EPM dispose d’une gestion de réservation de ressources (console, salle, tablette…) et de fonctions de sécurisation des tablettes Android. Enfin, Décalog distribue auprès des universités les logiciels Sebina OpenLibrary et SebinaYOU de son partenaire italien, Data Management PA.

EBSCO Information Services commercialise uniquement des services en ligne. L’entreprise renomme plusieurs de ses services : EBSCO A-to-Z devient Pub Finder, le résolveur de liens LinkSource devient Full Text Finder. EBSCO Information Services indique mettre à la disposition de ses clients les métadonnées de plus de 120 bases de données en texte intégral, de 500 000 ouvrages numériques et de 50 bases d’archives. Le nouveau PlumX fournit des indicateurs permettant d’analyser l’impact d’une publication scientifique en quantifiant l’usage, les mentions, les captures, les références dans les réseaux sociaux et les citations.

Ex Libris France dote Rosetta de nouveaux visualiseurs et d’une interface publique plus facilement personnalisable, améliore le tri par pertinences de Primo et y ajoute la publication d’URI des notices de la bibliothèque. L’entreprise intègre à son service en ligne Primo Central une API supportant les échanges avec d’autres opacs (VuFind, BlackLight…). SFX dispose de l’outil UStat permettant d’analyser les statistiques fournies au format Counter par les éditeurs de ressources numériques, en s’appuyant sur le protocole Sushi. Ex Libris propose plusieurs services de recommandation d’articles scientifiques : bX, Hot Articles, bX Most Popular Articles, bX Journal Popularity Report. L’entreprise poursuit ses développements d’Alma, son système de gestion de bibliothèque de nouvelle génération dont la première installation remonte à 2012.

Existenz dote le système de gestion de bibliothèque BGM d’un accès aux données de dépouillement d’articles d’Indexpresse, de fonctions d’intégration des données FRBR issues de Data.bnf.fr, d’une gestion de l’acquisition et du prêt de livres numériques, et enfin d’un traitement de catalogage automatique à partir du numéro ISBN. L’éditeur propose une application mobile BGM permettant la consultation du catalogue, la réservation et la consultation du compte de l’usager. En mode professionnel, cette application permet également à un bibliothécaire d’inscrire un usager, d’enregistrer un prêt-retour ou un transfert.

GB Concept porte Alexandrie en environnement Java 8 et complète les fonctions de personnalisation de son portail.

Infor France SAS diffuse la version 3 de V-Smart qui intègre une refonte de l’interface graphique et du workflow, un chargeur de données Onix et un chargeur des données Data.bnf.fr. V-Smart inclut un entrepôt de métadonnées dédié aux bibliothèques numériques patrimoniales pour leur présentation dans le portail Iguana. L’entreprise prépare un module de gestion du livre numérique avec les fonctions de traitement des acquisitions, de gestion de la circulation et de préparation des états statistiques. Le CMS Iguana propose une interface web responsive et a permis, selon l’entreprise, l’édition de sites web conformes au niveau AA du référentiel d’accessibilité. Iguana intègre désormais un gestionnaire de bibliothèque numérique. Infor édite le produit V-eyeQ, un outil qui calcule des indicateurs de performances permettant le suivi des objectifs d’acquisition et de circulation ; sur cette base, ce logiciel propose des recommandations d’achat, de désherbage et de transfert des collections.

JLB Informatique dote JLB-NET Bibliothèques de fonctions d’intégration à la volée des documents numériques avec génération des notices descriptives et d’un nouveau module d’administration des veilles. JLB-NET Portail 2.0 dispose de nouvelles possibilités de recherche fédérée.

La filiale de Décalog Karvi Services propose une version de son système de gestion open source destinée aux bibliothèques départementales de prêt. Elle diffuse le nouveau logiciel Opac Web2.

Kentika renforce les possibilités d’adaptation graphique du portail Kentika Atomic et diffuse Kentika Press, un module de gestion des revues de presse et des bulletins de veille.

Le Laboratoire Document numérique & Usages de Nancy Université engage la commercialisation de son produit Visual Catalog, sous le nom de TILTL, en partenariat avec la société Linescort. Ce logiciel s’appuie sur des composants open source et fonctionne en environnements Linux ou Unix. Outre les fonctions de recherche à la Google, de navigation à facettes, de proposition de termes de recherche et de présentation graphique des résultats de recherche, TILTL intègre des fonctions d’annotations des notices, gère l’historique d’exploration, l’export de notices…

L’éditeur de Co-Libris, LOGIQ Systèmes, a refondu le moteur de son Opac Web et appuie cet outil sur Drupal 7. Une nouvelle gamme de produits sera proposée mi-2015 aux moyennes et grandes bibliothèques ainsi qu’aux BDP, avec des adaptations spécifiques pour les terminaux tactiles et pour le choix du modèle de données.

MaGestia Informatique dote son outil de gestion MaBiblio de fonctions de publication automatique de pages HTML et propose une version web de ce logiciel.

Dans le cadre du contrat de maintenance, Microbib propose une possibilité de migration de Microbib-Novalys vers la nouvelle version développée sous Windev qui intègre une gestion d’acquisition, un suivi du budget et un paramétrage enrichi. Portail Web a été porté sous Joomla. L’entreprise propose une offre SaaS Microbib-Novalys Pack Location et une bibliothèque de web services permettant l’articulation avec les portails d’AFI, d’Archimed…

Naoned améliore sa gamme Mnesys Bibliothèque ; le système de gestion de bibliothèque numérique intègre des fonctions d’autocomplétion des descripteurs des manuscrits et des fonctions de génération d’un tableau de concordance anciennes/nouvelles cotes ; le logiciel journalise les transactions et prend en charge la gestion des termes candidats du thésaurus. Le portail offre de nouvelles possibilités de recherche (autocomplétion, accès par carte et frise chronologique), intègre un fil d’Ariane de la recherche et permet l’insertion de filigranes distincts pour chacun des fonds.

Novatice Technologies propose la version 5 d’Edutice, fonctionnant en environnement Ubuntu et intégrant une refonte des interfaces administrateur et utilisateur. Le filtrage web est amélioré et cela quel que soit le terminal d’accès. La personnalisation graphique est simplifiée. La solution devrait être prochainement disponible en environnement virtualisé.

OCLC propose WorldCat Discovery, un nouvel outil de découverte associé au système de gestion de bibliothèque WorldShareManagement System (WMS) et accessible sur ordinateur fixe, tablette et smartphone. Cet outil intègre une liste A à Z et l’export des citations vers Refworks, Endnote et Zotero. Le catalogage en RDA s’appuie sur l’accès en ligne au RDA Toolkit. Le module de gestion des ressources numériques traite les acquisitions, la gestion des licences, la mise à jour de la base de connaissances et celle du résolveur de liens OCLC, l’import et l’export en format KBART. WMS supporte également un module de gestion du prêt inter et produit des statistiques d’évaluation des collections. Une version de CONTENTdm adaptée aux smartphones est en cours de réalisation. QuestionPoint, le système de gestion du service de questions-réponses, inclut un éditeur wysiwyg pour la rédaction des réponses. Le proxy EZproxy est désormais disponible en mode hébergé.

Progilone poursuit ses prestations autour de Koha et achève le développement du nouveau système de gestion de bibliothèque, Syrtis (autrefois Semanteque), outil supportant les FRBR et les technologies du web sémantique (RDF). Une première installation est prévue à l’été 2015 avec une commercialisation en fin d’année.

Le Réseau Canopé qui reprend les activités du CRDP de Poitou-Charentes à l’occasion d’un changement de statut, propose ses produits sous forme d’abonnement. Le système de gestion de bibliothèque BCDI intègre des outils d’analyse et mise à niveau du catalogue, une nouvelle gestion des fonds temporaires (déposés par exemple par une BDP), un module de relance plus souple et une aide à la saisie des codes de langue. L’outil de découverte e-sidoc propose de nouvelles possibilités de personnalisation graphique et d’adaptation des rubriques, des actualités ou des autres contenus du site ; les notices sont enrichies d’extraits du document primaire et de notes biographiques relatives à l’auteur sans imposer le moindre affichage de lien commercial. Intégrant les solutions de signature unique, cet outil donne accès à de nouvelles ressources numériques (Edumedia, Actuel CIDJ, Vodeclic, Cyberlibris, Numilog, les dictionnaires Le Robert, les ressources sur l’orientation GPO de Delta Expert, Texte image imaginaire de Cadmos…).

SimplyBiblio propose un système de gestion de bibliothèque épuré et accessible à un public non averti. Diffusé depuis le mois de mai 2014, ce logiciel dispose de tous les modules habituels : gestion des adhérents, catalogage et gestion de tous les types de documents y compris les périodiques, gestion de la circulation et de la réservation des documents, client Z39.50 embarqué, statistiques et rapport d’activité…

Tamil fournit les dernières versions communautaires de Koha et prend en charge l’intégration de cet outil dans les systèmes d’information des établissements (CMS, logiciels de gestion des étudiants, outils de découverte, Sudoc…). Tamil diffuse la version 2 de VuFind pour l’hébergement de catalogues gérés tant par Koha que par des systèmes de gestion de bibliothèque du marché. L’entreprise développe une boîte à outils d’analyse et de dédoublonnage des catalogues, préparant leur FRBRisation. Tamil a également procédé à une consolidation de sa plateforme d’hébergement Tamil e-Biblio Service afin de renforcer les garanties de bon fonctionnement et d’optimiser les ressources allouées à chaque bibliothèque.

En évolution rapide, le marché semble offrir de bonnes opportunités pour les nouveaux acteurs

Le développement de la nouvelle génération de systèmes de gestion de bibliothèque semble avoir pris un peu plus de temps que prévu. De nombreuses offres ne sont disponibles qu’aujourd’hui alors qu’elles avaient été annoncées comme telles début 2014. Les restructurations en cours dans certaines entreprises d’origine étrangère (rapprochement d’Innovative Interfaces et de VTLS, reformatage apparent des équipes d’Ex Libris France et de SirsiDynix) et l’arrivée du prêt de livres numériques dans les bibliothèques françaises continuent d’offrir de bonnes perspectives de développement aux entreprises locales. Les bibliothèques commencent à bénéficier d’une offre renouvelée avec des innovations qui ne sont plus l’apanage des grandes entreprises du secteur. Proposant des offres tarifaires attractives grâce notamment à de moindres charges de structure, les nouveaux venus pourraient arriver à s’installer rapidement sur un marché pourtant réputé difficile.

Enquête réalisée par Marc Maisonneuve, marc.maisonneuve@toscaconsultants.fr, avec la collaboration d’Emmanuelle Asselin

De nombreux tableaux complémentaires, notamment la typologie employée et des listes des logiciels de chaque type, sont disponibles sur www.toscaconsultants.fr, rubrique répertoire des logiciels (http://www.toscaconsultants.fr/logiciel.htm).

close

S’abonner à #La Lettre