Lire et faire lire veut doubler ses effectifs de bénévoles

(c) Lire et faire lire

Lire et faire lire veut doubler ses effectifs de bénévoles

En recrutant deux fois plus de retraités, l'association veut multiplier par quatre le nombre d'enfants participant aux ateliers de lecture.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
avec vt, avec afp,
Créé le 09.11.2011 à 00h00,
Mis à jour le 09.11.2011 à 00h00

L'association "Lire et faire lire" sonne le rappel pour doubler son effectif de bénévoles retraités et multiplier par quatre le nombre d'enfants participant aux ateliers de lecture de ce formidable réseau de lutte contre l'échec scolaire et l'exclusion.

Onze ans après sa création, "Lire et faire lire" dépasse déjà les 12 000 bénévoles (de plus de 50 ans) qui interviennent auprès de 250 000 enfants de 2 à 6 ans maximum dans 6 000 structures éducatives de la France entière, écoles, bibliothèques, centres de loisirs...

L'association veut faire beaucoup mieux : recruter le double de bénévoles et mobiliser plus de structures d'accueil afin de pouvoir apporter ce plaisir de la lecture à un million d'enfants, aider à combattre le fléau de l'illettrisme mais aussi tisser un lien précieux entre les générations, soulignent ses responsables.

Un site internet et un numero d'appel national (0 825 832 833) permet aux écoles volontaires et aux bénévoles d'entrer en contact avec le coordinateur "Lire et faire lire" de leur département.

"L'association doit grandir et seul un objectif aussi important permet de créer une nouvelle norme sociale", souligne l'écrivain et cinéaste Alexandre Jardin, l'un des fondateurs de "Lire et faire lire". "Quand un petit enfant n'éprouve pas de plaisir en lisant, il est en danger", soulignait-il récemment à l'AFP. "La clé, c'est que cela recoud une société. Des liens sont tissés entre générations mais aussi entre anciens et nouveaux Français. Cela change à la fois le regard des enfants et celui des retraités", ajoute-t-il.

Les bénévoles, à 90% des femmes aujourd'hui, ont tous plus de 50 ans et lisent des histoires à des groupes de quatre ou cinq enfants chaque semaine. Ils suivent des formations pour les initier à la littérature jeunesse ou encore la lecture à haute voix.

Au côté de ses deux réseaux porteurs, la Ligue de l'enseignement et l'UNAF (Union nationale des associations familiales), "Lire et faire lire" est soutenue notamment par le ministère de la Culture, celui de l'Education nationale, la Caisse des dépôts, la Fondation SNCF et la Fondation EDF Diversiterre ainsi que par 170 écrivains.

09.11 2011

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités