L'imprimeur Jean Lamour placé en liquidation

Imprimerie Jean Lamour

L'imprimeur Jean Lamour placé en liquidation

Aucune offre de reprise sérieuse n'a été proposée pour cette filiale du groupe Qualibris, qui n'exploite plus que deux imprimeries.

Par Hervé Hugueny,
avec hh,
Créé le 14.01.2013 à 00h00,
Mis à jour le 14.01.2013 à 00h00

Faute d'offre de reprise jugée crédible, le tribunal de commerce de Nanterre a mis en liquidation l'imprimerie Jean Lamour, située à Maxéville (Meurthe et Moselle), qui employait 45 personnes, et qui appartenait à Qualibris.

«Tout le personnel sera licencié dans les prochains jours. Après des années de travail, d'impression de dizaines de millions de livres, on est jetés» se désole Gilbert Luce, directeur de l'imprimerie, très amer. Thierry de Bardies, P-DG de Qualibris, n'a pu être joint.

Le groupe n'exploite plus que les imprimeries France Quercy et Hérissey, reprises en 2010. Il a fermé ou cédé toutes les unités de production issues de CPI qu'il comptait lors de sa création, en 2006, soit neuf filiales au total (et non sept, comme indiqué dans Livres Hebdo 936, 11.01.2013, p. 52).

Cet été, l'imprimerie Clerc (Saint Amand Montrond, Cher) et la reliure Relifac (Forges les Eaux, Seine Maritime) ont été reprises après liquidation. Les nouveaux propriétaires prévoient de diversifier leur activité au delà du livre.
14.01 2013

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités