Aix-en-Provence

Propriétaire depuis 1990 de la Librairie de Provence, le groupe Eyrolles envisage de fermer en mars prochain cet établissement situé à Aix-en-Provence. Employant 21 salariés et occupant 800 m2, cours Mirabeau, en plein centre-ville, la librairie accuse des pertes qui, en cumul, atteignent 5 millions d'euros. « Une situation en grande partie imputable, selon Serge Eyrolles, président du groupe Eyrolles, à l'augmentation incessante des loyers, qui aujourd'hui représentent plus de 10 % du chiffre d'affaires. Notre local appartient à différents propriétaires et certains nous demandent jusqu'à 1 500 euros de loyer par mètre carré à l'année ! Ce n'est pas tenable. »

En parallèle, l'activité de la librairie s'est érodée. Après l'entrée en application de la gratuité des manuels de lycée et l'arrivée de la Fnac en 2007, les ventes souffrent aujourd'hui des travaux d'urbanisation du centre-ville et d'une baisse de son attractivité commerciale. Enfin, en 2016, la Librairie de Provence a perdu, au profit de Decitre, l'important marché qu'elle avait avec l'université d'Aix. En dix ans, le chiffre d'affaires a chuté de 30 % passant de 4,5 à 3,2 millions d'euros. Faute d'avoir pu trouver une solution autre que la fermeture, le groupe a engagé un plan sauvegarde pour l'emploi. Il conserve en revanche, à Paris, la Librairie Eyrolles, dont les murs lui appartiennent, ainsi qu'un point de vente au sein de l'Essec.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités