Sélection

Les trois finalistes du prix de la Closerie des Lilas 2020

Sandrine Collette - Photo OLIVIER CULMAN/TENDANCE FLOUE/JC LATTÈS.

Les trois finalistes du prix de la Closerie des Lilas 2020

Dans des conditions inédites, le jury du prix de la Closerie des Lilas s'est réuni virtuellement. La lauréate sera connue le 23 avril.

Par Vincy Thomas,
Créé le 30.03.2020 à 16h04,
Mis à jour le 30.03.2020 à 17h07

L’édition 2020 du prix de la Closerie des Lilas s'adapte au confinement. L’ensemble du jury, sous la présidence de Josiane Balasko, a poursuivi ses lectures, ses réunions virtuelles et des échanges de mails pour débattre. Un vote s’est tenu lundi 30 mars afin d’établir une deuxième liste de trois ouvrages finalistes.

Le choix de la lauréate du prix de la Closerie des Lilas 2020 ainsi que le nom de la femme de l’année élue par l’Académie Lilas seront connus jeudi 23 avril à 20h.

Les trois finalistes sont :
  • Le sel de tes yeux, de Fanny Chiarello (L’Olivier)
Fanny photographie par hasard une jeune athlète en train de courir. Elle commence à imaginer la vie de cette dernière, en la nommant Sarah et en lui inventant une famille, une meilleure amie ainsi qu'une amoureuse. Habitante d'une petite ville du bassin minier, l'homosexualité de Sarah ne serait pas acceptée par son entourage. Un jour, Fanny se retrouve nez à nez avec Sarah au cours d'une fête.
  • Et toujours les Forêts, de Sandrine Collette (JC Lattès)
Corentin, enfant mal-aimé, est confié par sa mère à Augustine, une vieille villageoise habitant la vallée des Forêts. Devenu étudiant à la grande ville, il se plonge dans la fête permanente tandis qu'une chaleur anormale n'en finit plus de transformer la Terre en désert. La nuit où le monde achève de s'effondrer, Corentin survit miraculeusement et part dans l'espoir de retrouver Augustine.
  • Deux cœurs légers, de Sophie Simon (Anne Carrière)
A la fin des années 1970, Ray, un afro-américain, guitariste passionné, débarque à Los Angeles de son Nebraska natal. A une voie sans issue dans le restaurant familial, il préfère la scène et les filles, en particulier Minie. Le problème, c'est qu'elle est blanche et mineure, que son frère est un harmoniciste talentueux mais déprimé et que son père oscille entre vilenie et nullité.

Outre Josiane Balasko, le jury réunit cette année Lydia Bacrie, Anne Berest, Isabelle Carré, Zoé Félix, Adèle van Reeth, Carole Chrétiennot, Emmanuelle de Boysson, Adélaïde de Clermont-Tonnerre, Stéphanie Janicot, Jessica Nelson et Tatiana de Rosnay.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités