Les restes de Pablo Neruda exhumés au Chili

Pablo Neruda en 1965 © DR

Les restes de Pablo Neruda exhumés au Chili

Des analyses devraient permettre d'établir si le grand poète sud-américain a succombé à la maladie ou s'il a été victime de la dictature de Pinochet.

J’achète l’article 1.50 €

Par Julia Deck,
avec jd; avec afp,
Créé le 08.04.2013 à 00h00,
Mis à jour le 08.04.2013 à 00h00

L'exhumation des restes de Pablo Neruda a commencé ce lundi 8 avril à Isla Negra, sur la côte centrale du Chili, pour tenter de découvrir si le poète mort en 1973 a été assassiné par la dictature d'Augusto Pinochet ou s'il est mort d'un cancer, a constaté aujourd'hui l'AFP.

Des ouvriers ont commencé à ouvrir la crypte où repose le corps du prix Nobel de littérature 1971, sous la supervision du juge Mario Carroza et en présence d'avocats et d'une équipe de légistes.

Né dans une petite ville du sud du Chili en 1904, Neftali Reyes Basualto entre très tôt en poésie, adoptant le nom de Pablo Neruda en hommage au poète tchèque Jan Neruda (1834-1891).

L'auteur de 20 poèmes d'amour et une chanson désespérée, l'un de ses ouvrages les plus traduits au monde, n'a cessé de chanter l'amour, la nature, mais aussi le continent latino-américain, son histoire et la responsabilité sociale du poète.

En 1945, il devient sénateur de la Coalition progressiste nationale avant d'adhérer au Parti communiste, rapidement interdit au Chili. Neruda entre alors en clandestinité jusqu'à sa fuite en 1948 vers l'Argentine puis l'Europe, où il s'exile pendant cinq ans en Italie et en France, avant de rentrer au pays en 1953.

De retour au Chili, il est candidat à la présidence mais se retire en faveur du socialiste Salvador Allende, qui gagne l'élection en 1970. Sous le gouvernement de ce dernier, Neruda est nommé ambassadeur à Paris. Il revient au Chili en 1973, rongé par un cancer qui, selon la version officielle, l'emporte deux semaines après le suicide de son ami Allende, le jour du coup d'Etat du général Augusto Pinochet qui allait diriger le pays pendant 17 ans.

Pour Manuel Araya, secrétaire personnel et homme de confiance du poète, Neruda a été assassiné à la veille de son départ pour le Mexique. Selon ses accusations, clamées depuis 40 ans et appuyées par d'autres témoignages et rapports médicaux, Neruda aurait reçu une mystérieuse injection dans les heures ayant précédé sa mort. Les témoignages évoquent un assassinat commandité par la dictature pour éviter que Neruda ne devienne, de l'exil où il s'apprêtait à partir, un opposant de prestige.
08.04 2013

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités