Les quatre finalistes du "Nobel alternatif" | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 30.08.2018 à 09h44 (mis à jour le 30.08.2018 à 10h43) Prix littéraire

Les quatre finalistes du "Nobel alternatif"

Maryse Condé

Quatre auteurs, dont deux francophones, ont été choisis par les internautes parmi les 47 écrivains proposés par la Nouvelle Académie.

Ils ne sont plus que quatre à concourir pour l'éphémère "Prix Nobel alternatif" organisé par "La Nouvelle Académie".  47 auteurs du monde entier avaient été sélectionnés par des bibliothécaires suédois. Un vote en ligne a ensuite déterminé du 10 juillet au 14 août le quatuor final, soit les auteurs ayant reçu le plus de votes.

La Française Maryse Condé, le Japonais Haruki Murakami, la Québécoise Kim Thúy et le Britannique Neil Gaiman sont en lice pour ce prix créé en l'absence de remise du prix Nobel de littérature cette année.

Un jury choisira parmi eux le lauréat, qui sera annoncé le 12 octobre.

Maryse Condé, née en 1937, a reçu plusieurs prix tout au long de sa carrière dont le prix de l'Académie française en 1988, le prix Marguerite-Yourcenar en 1999 et le grand prix du Roman métis en 2010. Son dernier roman, Le fabuleux et triste destin d'Ivan et d'Ivana, est paru chez Lattès en mai 2017 et faisait partie des 25 meilleurs livres de l'année selon Le Point.

Haruki Murakami, né en 1949, souvent cité comme nobélisable, sortira en France son prochain roman, Le meurtre du Commandeur, en deux tomes, le 11 octobre chez Belfond. Parmi les nombreuses récompenses reçues, il a été distingué par le prix Franz-Kafka, du prix Jérusalem et du prix Hans-Christian-Andersen de littérature.

Kim Thúy, née en 1968 au Vietnam, a publié Le secret des Vietnamiennes en octobre dernier au Québec, aux éditions du Trécarré. En France, son œuvre est publiée chez Liana Levi. Parmi ses distinctions, elle a été honorée par le prix du Gouverneur général dans la catégrie roman et du grand prix RTL-Lire en 2010.

Enfin, Neil Gaiman, née en 1960, auteur de romans, notamment en fantasy, et de bandes dessinées, primé aussi bien au Festival d'Angoulême et aux prix Will-Eisner qu'aux prix Hugo et aux prix Bram-Stocker, a une œuvre prolifique. Son dernier recueil de nouvelles, La mythologie viking, est paru au Diable vauvert l'an dernier.
close

S’abonner à #La Lettre