Les nouvelles ambitions de Culture Papier | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 21.04.2018 à 14h04 (mis à jour le 21.04.2018 à 15h00) Stratégie

Les nouvelles ambitions de Culture Papier

Le papier représente environ 25 % du coût de fabrication d’un livre. - Photo OLIVIER DION

Pour lutter contre les stéréotypes du papier, et montrer que ce matériau recyclable et renouvelable a de l'avenir, l'association Culture papier a défini ses quatre ambitions stratégiques pour les trois années à venir et organise une table ronde au Palais du Luxembourg le 30 mai.

A l’issue de sa dernière Assemblée Générale le 18 avril, l’Association Culture Papier a décidé d’orienter pour les trois prochaines années sa stratégie de mobilisation en faveur de la filière papier et des valeurs du papier en quatre axes. « Il reste encore beaucoup de travail pour faire reculer les stéréotypes sur le papier, promouvoir ses valeurs sociétales : attention, transmission, proximité et responsabilité » affirme Alain Kouck, président de Culture Papier, dans le communiqué.
 
Aussi Culture Papier se fixe « quatre chantiers prioritaires pour valoriser » le papier, matière renouvelable et recyclable.
 
La première ambition est de faire comprendre que la société peut toujours compter sur le papier et l’imprimé avec une opération « #Stopaupapierbashing,  pour   #Valoriserlepapierpower ». « L’objectif est de construire et diffuser collectivement un KIT d’éléments de langage commun autour des 5/6 chiffres les plus pertinents auprès de groupes de travail parlementaires et les influenceurs RSE» explique l’association.
 
Alain Kouck rappelle qu’il « faut parler de l’économie circulaire, du recyclage, de l’attitude éco-responsable adoptée par l’ensemble de la filière. Il est nécessaire de rappeler les bienfaits du papier, ses qualités pour tout ce qui touche à la conservation des informations, à la confidentialité et au respect de la vie privée. »
 
Première étape de cette campagne d’information, une table ronde le 30 mai de 8h30 à 11h, au Palais du Luxembourg : « Le papier est-il une matière recyclable comme les autres ? » avec Philippe Groulez (Paprec), Julien Dubourg (CITEO), Déborah Dorosz (Antalis) et Gabriel Langlois (Norske Skog).
 
Ensuite, Culture papier veut s’ouvrir  le  plus  largement  à  la  société  en  s’appuyant  sur  des personnalités culturelles ou économiques et des blogueurs, « pour développer les argumentaires concernant les qualités éco-responsables et l’usage responsable du bois et du papier ; utiliser les réseaux sociaux et notamment Facebook ; regrouper les ‘amoureux du papier’ avec le #Valoriserlepapierpower et LINKEDIN ; sensibiliser les acteurs économiques, en ciblant aussi les  ‘déçus’  du  numérique, tout en battant en brèche la soi-disant dimension « immatérielle » de la transition numérique et énergétique ».

Par ailleurs, Culture papier veut accroître l’impact du Colloque annuel avec une thématique sociétale. Deux angles sont prévus pour la journée de décembre : « Papier dans la Cité » et « Papier & Santé ».
 
Enfin, le quatrième axe est de participer à une cause nationale « Ensemble pour un pays de lecture » avec le soutien recherché des associations Lire et faire lire, Biblionef, ou La Semaine de la presse et des médias à l’École.
 
close

S’abonner à #La Lettre