[Les nouveaux de l'édition] Les fourmis rouges, l'énergie des rencontres

[Les nouveaux de l'édition] Les fourmis rouges, l'énergie des rencontres

Tous les jeudis pendant l'été, Livreshebdo.fr publiera des témoignages de ceux qui ont créé leur maison d'édition cette année. L'occasion pour eux d'expliquer leur démarche, leurs aspirations, et de tirer un premier bilan.

J’achète l’article 1.50 €

avec mq,
Créé le 01.08.2013 à 00h00,
Mis à jour le 01.08.2013 à 00h00

Le quatrième volet de notre série "Les nouveaux de l'édition" est consacré aux Fourmis rouges, éditions consacrées aux albums et diffusées par Harmonia Moundi. Les premiers ouvrages ont été publiés en avril dernier. Quatre questions à Valérie Cussaguet, la fondatrice de ces éditions, dont le portrait a été publié dans le LH n°946.

Livres Hebdo : Pourquoi faire ce pari de l'édition dans un contexte morose pour la librairie ?
Valérie Cussaguet : J'ai passé 13 ans aux éditions Thierry Magnier. Beaucoup d'illustrateurs et d'auteurs avaient envie de continuer à travailler avec moi, ceux sont eux qui m'ont poussée. Et ce désir a été rendu possible par des rencontres, notamment avec Brune Bottero, chargée de la communication, qui participe au capital. J'ai un peu hésité car le marché est différent de celui d'il y a 15 ans. Mais je connais les réseaux de libraires, les auteurs et les illustrateurs. Nous commençons très modestement.

LH : Quel modèle économique avez-vous choisi ?
V. C. : Nous sommes deux salariés avec un petit salaire. Nous sommes une SCRL (ndrl : Société coopérative à responsabilité limitée) : des membres de ma famille et des amis sont entrés au capital.

LH : Avez-vous des sources d'inspiration ?
V.C. : Pas vraiment. Mais nous nous sentons proches de maisons comme Helium, MeMo, Albin Michel...

LH : Quel bilan tirez-vous de ces premiers mois ?
V. C. : Les libraires sont très enthousiastes. J'ai le sentiment que ça les rebooste de voir qu'il y a encore des gens qui y croient. Cet échange se fait dans les deux sens : nous sommes galvanisés par leur énergie. Concernant les ventes, c'est ce à quoi nous nous attendions, voire plus. Le livre Ephémère de Frédéric Marais a bien marché, alors que ce n'est pas un livre facile. Cela m'a surpris, même si nous devons prendre en compte le fait que les libraires gardent plus longtemps les livres quand la maison d'édition vient d'être créée. Nous avons eu des articles dans Le Monde, Lire, Ouest France, Livres Hebdo... C'est agréable, mais je ne suis pas sûre que ça ait un impact important sur les ventes. Ce qui compte le plus, ce sont les relations avec les libraires et les bibliothécaires.

________
A paraître :
Un album de Delphine Perret le 17 octobre, intitulé Pedro crocodile et Georges alligator.
Des livres cubiques et ludiques composeront la collection Cube dirigée par l'illustratrice Chamo, en librairie le 19 septembre.
01.08 2013

Auteurs cités

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités