Les librairies de Suisse romande résistent a la crise | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 18.03.2020 à 19h25 (mis à jour le 18.03.2020 à 20h00) Confinement

Les librairies de Suisse romande résistent a la crise

A Genève, la librairie Payot, communément appelée Rive gauche, occupe 2 000 m2
rue de la Confédération. - Photo DR/PAYOT

Par crainte de conséquences économiques catastrophiques, les libraires suisses s'organisent et trouvent des solutions pour faire face à la crise. 

"Que ce soit via leur site Web, sur Facebook, par mail ou par téléphone, la plupart d’entre elles est en mesure de traiter les commandes de leurs clients et de les livrer par la poste ou en cargo-vélo" annonce dans un communiqué Livre Suisse le 18 mars. Assaillies ces derniers jours, par des clients venus "faire le plein", avant le confinement, les libraires redoutent désormais des conséquences économiques catastrophiques pour leur activité. 

L'association affirme que les librairies "continuent à agencer leurs vitrines", "peuvent commander la plupart des livres disponibles" et "font preuve de toutes sortes d’initiatives originales et parfois ludiques: si les lecteurs ne peuvent plus aller en librairie, le livre vient à eux."

​​​​​Dans chaque canton romand, les librairies de proximité resistent et mettent tout en œuvre pour assouvir leur besoin accru en livres durant cette période excessivement difficile. L'enjeu est de "ne pas laisser le champ libre à Amazon". 

Record de ventes en ligne chez Payot

Pascal Vandenberghe interrogé par Le Temps a déclaré qu'à la librairie Payot, "on a établi un record de vente en ligne avec 1100 paniers en 24h" explique le gérant, qui précise qu'il a également mis en place une permanence téléphonique, pour les allergiques à Internet. 

De son côté, toujours interrogée par le quotidien suisse, La librairie du Boulevard a indiqué qu'elle répondait aux et assurait les commandes. 

A L'étage, situé à Yverdon-les-Bains, Céline Besson, la directrice, envisage de mettre en place un service de livraison "si les fournisseurs continuent de travailler." relaie le média suisse. 

Depuis mardi 17 mars à minuit, toute l'activité non essentielle à cessé en Suisse. Les bars, restaurants, discothèques doivent garder portes closes. Seuls les commerces d'alimentation, les pharmacies, les services de livraison et la petite restauration à emporter, les postes, les banques et les gares restent ouverts. Les mesures "exceptionnelles" doivent être appliquées jusqu'au 19 avril. 
​​​​​​
 
close

S’abonner à #La Lettre