Scolaire

La généralisation de l'achat centralisé des manuels des lycées à l'ensemble de la région Rhône-Alpes inquiète au plus haut point les libraires concernés, également très mécontents de la méthode employée. « Nous avons été tenus dans l'ignorance du projet, les réunions de concertation trop tardives ont surtout révélé un dédain pour les libraires, alors que le vote du budget est prévu le 19 décembre », regrette Alain Bélier, codirecteur de Lucioles à Vienne, et vice-président de l'association Libraires en Rhône-Alpes. Le Pass' Région, qui accorde 100 euros aux élèves de seconde et 70 euros aux élèves de première et terminale, serait remplacé par une dotation aux établissements, à l'image de ce qui existe en Auvergne, avec laquelle Rhône-Alpes est fusionnée depuis deux ans.

Dans les régions ayant adopté cette solution, les établissements passent des appels d'offres raflés par quelques adjudicataires spécialisés, et les libraires locaux perdent cette activité. « Le scolaire représente 12 % de mes ventes », témoigne Alexandra Charroin, co-dirigeante de la Librairie de Paris, à Saint-Etienne. Pour Lucioles, c'est un poste et demi sur dix salariés. La décision est motivée par une volonté d'économie, et surtout de changement d'affectation budgétaire. Les libraires rappellent une lettre de Laurent Wauquiez, actuel président de région, qui condamnait l'achat centralisé lorsqu'il était candidat, en 2015. L'exécutif ne souhaite pas communiquer sur le sujet avant le vote.






14.12 2018

Auteur cité

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités