Les lecteurs du Livre de poche distinguent Valérie Tong Cuong et Yaa Gyasi | Livres Hebdo

Par Isabel Contreras, le 27.09.2018 à 20h00 (mis à jour le 01.10.2018 à 12h32) Proclamation

Les lecteurs du Livre de poche distinguent Valérie Tong Cuong et Yaa Gyasi

Photo F.MANTOVANI

Les choix des libraires se sont eux portés sur Valérie Perrin dans la catégorie littérature et Sandrine Collette dans la catégorie polar.

Les 29es prix des lecteurs du Livre de poche ont distingué, jeudi 27 septembre, Valérie Tong Cuong dans la catégorie littérature française pour Par amour et Yaa Gyasi dans la catégorie littérature étrangère pour No home, traduit de l'anglais par Anne Damour. Dans le même temps, Jane Harper a été récompensée dans la catégorie policiers/thrillers pour Canicule, et François Reynaert est devenu le premier lauréat de la catégorie documents/essais pour La grande histoire du monde.

De février à août, 130 lecteurs en littérature et en policiers/thrillers ainsi que 50 lecteurs en documents et essais ont choisi chaque mois leur livre préféré parmi une sélection de 3 à 4 ouvrages. Sur les sept ouvrages sélectionnés, ils ont élu Valérie Tong Cuong avec Par amour, une fresque envoûtante construite autour de deux familles emportées dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale. En littérature étrangère, c'est le premier roman de l'Américaine d'origine ghanéenne Yaa Gyasi qui a été distingué. Dans No home, on suit les traces de Maama, esclave ashanti, qui s'enfuit de chez ses maîtres durant un incendie, laissant derrière elle son bébé, Effia.

Parallèlement, 130 lecteurs de policiers/thrillers ont finalement sacré Canicule, le premier roman de Jane Harper, traduit de l'anglais par Renaud Bombard.

Plébiscité par les libraires partenaires du Choix des libraires 2018, Les oubliés du dimanche de Valérie Perrin a auparavant été distingué par le prix Intergénération. Dans la toute nouvelle catégorie polar, les libraires ont choisi Sandrine Collette pour Les larmes noires sur la terre où on rencontre Moe, qui tente de survivre avec son nourrisson, six ans après avoir quitté son île natale pour suivre un homme à Paris.

L'année dernière, Durian Sukegawa a remporté le prix des Lecteurs dans la catégorie littérature pour Les délices de Tokyo ,et R.J. Ellory dans la catégorie policiers/thrillers pour Papillon de nuit.
close

S’abonner à #La Lettre