Palmarès

Les lauréats du Grand prix de l'imaginaire 2021

Laurine Roux

Les lauréats du Grand prix de l'imaginaire 2021

Neuf prix ont été dévoilés, du roman aux nouvelles, de la jeunesse à l'essai.

Par Vincy Thomas,
Créé le 07.05.2021 à 15h13,
Mis à jour le 08.05.2021 à 00h16

Le palmarès du Grand prix de l'imaginaire 2021 a été dévoilé le 6 mai. Les prix sont remis, depuis 2010, dans le cadre du Festival Etonnants Voyageurs à Saint-Malo.

Le prix Jacques Chambon de la Traduction est revenu à Jean-François Le Ruyet pour Djinn City de Saad Z. Hassain (Agullo).

Le sanctuaire de Laurine Roux, paru aux éditions Le Sonneur, en août 2020, a remporté le prix dans la catégorie roman francophone. Vendu à 4000 exemplaires, le livre suit une famille réfugiée en montagne, qui lutte pour sa survie en exterminant les oiseaux car ils seraient à l'origine de l'extinction de l'humanité. La mère ne parvient pas à oublier son passé et se morfond chaque jour en y pensant tandis que le père dispense à ses filles un entraînement militaire. Gemma, la plus jeune, transgresse progressivement les limites du sanctuaire érigé par son père.

Pour le prix du roman étranger, le jury a distingué Kra, Dar Duchesne dans les ruines de l'Ymr, de John Crowley, traduit par Patrick Couton, publié à L'Atalante.

Le prix de la Nouvelle francophone a été attribué à Toxiques dans les prés de Claude Ecken (Nos futurs, ActuSF). Celui de la Nouvelle étrangère est revenu à La fabrique des lendemains, recueil de 28 nouvelles SF Rich Larson, traduit par Pierre-Paul Durastanti (Le Bélial' / Quarante-deux).

Côté jeunesse, Steam Sailors, vol. 1 et 2, d'E.S. Green (Gulf Stream) a été distingué par le prix du Roman jeunesse francophone et par le prix Wojtek Siudmak pour le graphisme (pour Vaderetro) ; La Trilogie de la Poussière, tomes 1 et 2, de Philip Pullman, traduit par Jean Esch (Gallimard jeunesse) a été récompensé comme Roman jeunesse étranger.

Le prix de l'essai est décerné à Kaiju, envahisseurs & apocalypse. L’Âge d’or de la science-fiction japonaise de Fabien Mauro (Aardvark), beau-livre encyclopédique publié en octobre 2020.

Enfin, un prix spécial a couronné Le cycle des contrées de Jacques Abeille (Le Tripode), soit une aventure fantasy en cinq volumes, dont les deux plus récents ont été édités en octobre 2020.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités