Grands prix d'automne 2020

Le jury du Femina a dévoilé, mercredi 21 octobre, ses finalistes en trois catégories: romans français, étrangers et les essais.

Les deux premiers romans qui se maintenaient en lice, ceux d'Hugo Lindenberg et Laurent Petitmangin, ont disparu. En revanche, Marie-Hélène Lafon et Diane Mazloum, toutes deux finalistes du Renaudot, se maintiennent sur cette liste. Barocco Bordello de Thierry Clermont, seul livre paru au printemps, figure aussi parmi les cinq élus.

La liste de romans étrangers s'est réduite de moitié. Trois femmes contre trois hommes constituent cette dernière sélection où l'on repère notamment Betty de Tiffany McDaniel, déjà recompensé par le prix du roman Fnac, ou Nickel Boys du doublement distingué par le Pulitzer, Colson Whitehead.

Au rayon essais, 6 ouvrages sont encore en compétition pour ce prix qui sera proclamé le 3 novembre. Les dames du Femina ignorent encore où aura lieu la remise du prix, traditionnellement organisée au Cercle de l'Union Interalliée. "Nous sommes en négociation avec un lieu qui sera communiqué ultérieurement, précise à Livres Hebdo la présidente du jury, Anne-Marie Garat. Les lauréats, leur éditeur ainsi que les journalistes seront conviés à une coupe de champagne lors d'une cérémonie de remise où la limite de six personnes par table sera respectée".

5 Romans français
  • Barocco Bordello, de Thierry Clermont (Seuil)
  • Le tailleur de Relizane d'Olivia Elkaïm (Stock)
  • Nature humaine de Serge Joncour (Flammarion)
  • Histoire du fils de Marie-Hélène Lafon (Buchet-Chastel)
  • Une piscine dans le désert de Diane Mazloum (JC Lattès)

6 romans étrangers
  • Les graciées de Kiran Millwood Hargrave, traduit par Sarah Tardy (Robert Laffont)
  • Ce que je ne veux pas savoir et Le coût de la vie de Deborah Levy, traduits par Céline Leroy (Sous-Sol)
  • Betty de Tiffany McDaniel, traduit par François Happe (Gallmeister)
  • Le dernier interview de Eskhol Nevo, traduit par Jean-Luc Allouche (Gallimard)
  • Patagonie Route 203 d'Eduardo Fernando Varela, traduit par François Gaudry (Métailié)
  • Nickel Boys de Colson Whitehead, traduit par Charles Recoursé (Albin Michel).

6 Essais
  • Les villes de papier de Dominique Fortier (Grasset)
  • Génération offensée de Caroline Fourest (Grasset)
  • Armen: l'exil et l'écriture d'Hélène Gestern (Arléa)
  • Joseph Kabris ou les possibilités d'une vie de Christophe Granger (Anamosa)
  • Beyrouth 2020: journal d'un effondrement de Charif Majdalani (Actes Sud)
  • Le musée, une histoire mondiale (vol.1) de Krzysztof Pomian (Gallimard)

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités