Les éditeurs britanniques veulent avoir accès au marché européen après le Brexit | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, le 12.05.2017 à 16h07 (mis à jour le 12.05.2017 à 17h00) Royaume-Uni

Les éditeurs britanniques veulent avoir accès au marché européen après le Brexit

Dans son manifeste, l’Association des éditeurs britanniques a fait part de cinq exigences au futur gouvernement, notamment celle de continuer à avoir accès au marché européen après le Brexit.

L’Association des éditeurs britanniques a publié, le 12 mai, un manifeste de cinq points à destination du futur gouvernement britannique, qui sera élu au terme des élections législatives anticipées du 8 juin, dans lequel ils demandent notamment de continuer à avoir accès au marché européen après le Brexit.
 
"L’édition britannique est un succès, avec des exportations comptant pour plus de la moitié (54%) de son chiffre d’affaires et des ouvrages exportés dans toutes les régions du monde. Mais ce succès ne doit pas être pris pour acquis. Il est essentiel que le gouvernement s’assure que l’environnement commercial continue de soutenir le secteur de l’édition, à la fois dans les marchés émergents comme la Chine et ceux bien établis comme l’Europe", affirme l’Association des éditeurs britanniques dans un communiqué cité par Publishing Perspectives.
 
Elle se prononce également en faveur de l’application d’une TVA à taux zéro pour le livre numérique. A l’heure actuelle, seuls les ouvrages physiques sont exonérés de TVA alors que les ebooks sont soumis à une TVA de 20%. "Cette différence va à l’encontre de la volonté du gouvernement de promouvoir la lecture", assure l’Association dans son communiqué.
 
Enfin, elle appelle le futur gouvernement à maintenir un droit d’auteur fort au Royaume-Uni et à l’étranger, à ce qu'une partie des budgets des écoles publiques soit allouée à l’acquisition de livres, et à ce que les bibliothèques de chaque école soient mieux fournies, après avoir observé une baisse d’approvisionnement.
close

S’abonner à #La Lettre