Les auteures de "Marine Le Pen" poursuivies par le FN et ses leaders | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, avec vt, avec afp, le 21.07.2011

Les auteures de "Marine Le Pen" poursuivies par le FN et ses leaders

Fiammetta Venner et Caroline Fourest

Le Front national, Jean-Marie Le Pen, Marine Le Pen et Louis Aliot réclament 120 000 euros de dommages et intérêts.

Le Front national, Jean-Marie et Marine Le Pen, ainsi que du vice-président du parti d'extrême droite, Louis Aliot ont cité à comparaître au tribunal de Paris Caroline Fourest et Fiammetta Venner, auteures de Marine Le Pen, paru chez Grasset. Le livre est actuellement 30e des meilleures ventes d'essais selon le dernier classement Ipsos/Livres Hebdo.

Le parti d'extrême droite et ses dirigeants les accusent de diffamation et injure, selon l'avocat du FN, Me Wallerand de Saint-Just.

Au total, une quinzaine de passages du livre sont visés par la citation directe, déposée mercredi au tribunal correctionnel.

Les auteures du livre se voient, entre autres, reprocher d'avoir utilisé une ancienne interview de la mère de Marine Le Pen, Pierrette, parue en 1988 dans les revues Globe et Rolling Stone. La première épouse de Jean-Marie Le Pen y jugeait alors très sévèrement son ex-mari.

D'anciens responsables du FN, comme Fernand le Rachinel et Jean-Claude Martinez, sont également poursuivis pour des propos rapportés dans le livre jugés peu amènes sur les Le Pen, père et fille, ou Louis Aliot.

Au total, quelque 120 000 euros de dommages et intérêts sont réclamés.

Ces derniers mois, Marine Le Pen a engagé plusieurs actions judiciaires en diffamation ou injure, notamment à l'encontre des anciens ministres Georges Tron et Rama Yade ou du candidat à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon, des poursuites qui prendront au moins plusieurs mois avant d'être jugées.

Fin juin, le FN avait aussi annoncé avoir assigné France Télévisions au tribunal pour un numéro de l'émission "Complément d'enquête" (France 2) sur l'extrême droite, diffusé début mai.

Thématique

close

S’abonner à #La Lettre