Adaptations

Les adaptations présentées sur Les Arcs Film Festival

Les adaptations présentées sur Les Arcs Film Festival

Les Arcs : vue de l'aiguille Grive depuis la piste des Arandelières - Photo DimiTalen (Wikipédia)

Les adaptations présentées sur Les Arcs Film Festival

Du 10 au 17 décembre, Les Arcs Film Festival célèbreront la diversité du cinéma européen au cœur des Alpes. Plusieurs adaptations littéraires sont au programme. 

J’achète l’article 1.5 €

Par Léon Cattan ,
Créé le 30.11.2022 à 15h56 ,
Mis à jour le 02.12.2022 à 10h40

Pour sa 14e édition, présidée par l'acteur Roschdy Zem, Les Arcs Film Festival accueillera neuf adaptations de livres au sein des treize catégories qui composent son programme. Parmi ces œuvres, l'une d'entre elles concourra en compétition officielle, où dix longs métrages sont en lice pour la Flèche de Cristal, décernée chaque année par le jury.

COMPÉTITION OFFICIELLE

  • Saules aveugles, femme endormie (2022) de Pierre Földes. Une visite à l'hôpital remémore un récit triste au visiteur. Un homme se présente à un concours de pâtisserie sans connaître la composition du jury. Mizuki Ando oublie régulièrement son nom, un singe a volé son badge. Des histoires où surgit l'étrange qui transfigure la banalité de l'existence. Ces contes surréalistes, rassemblés dans un recueil du même nom signé par Haruki Murakami (Belfond 2008, Éditions 10/18 en 2010, trad. Hélène Morita), se transforment en images animées dans le premier film d’un réalisateur compositeur et peintre.

AVANT-PREMIÈRES

  • Tempête (2022) de Christian Duguay. Zoé est tombée dans l’équitation quand elle était petite, élevée dans le haras de ses parents. Un soir d’orage, Tempête, son cheval fétiche, la piétine et lui fait perdre l’usage de ses jambes. Un récit d’apprentissage d’après l’œuvre de Christophe Donner Tempête dans un haras, publié à l’École des loisirs (2020).

  • Arrête avec tes mensonges (2022) d’Olivier Peyon. De passage dans sa région natale, un écrivain aperçoit au détour d'une rue une silhouette dont la ressemblance avec son premier amour le frappe immédiatement. La rencontre a eu lieu vingt-cinq ans plus tôt, entre l'un, fils d'instituteur plutôt timide et l'autre, enfant de paysans, charismatique et mystérieux. Olivier Peyron puise son inspiration dans la biographie romancée de Philippe Besson (2020, Pocket), qui lui avait valu le prix Maison de la presse en 2017.
  • La grande magie (2022) de Noémie Lvovsky. L’actrice française passe derrière la caméra et transforme une pièce d’Eduardo De Filippo (L'Avant-scène théâtre, 2021, trad. Huguette Hatem) en comédie musicale. Elle se déroule dans la France des années vingt, où une jeune femme interprétée par Judith Chemla se dérobe à l’emprise de son mari en participant à un numéro de magie.
  • La syndicaliste (2022) de Jean-Paul Salomé. Le thriller porté par Isabelle Huppert s’appuie sur l’enquête menée par Caroline Michel-Aguirre (Stock, 2019) à propos de la syndicaliste irlandaise Maureen Kearney. Impliquée dans des conflits internes de l’entreprise Areva, elle est retrouvée ligotée chez elle en 2012, et se retrouve rapidement accusée d’avoir simulé son agression.

FOCUS ALPES – SAISON 2

  • Les huit montagnes (2022) de Charlotte Vandermeersch et Felix van Groeningen. Le duo de cinéastes adapte le best-seller italien du même nom écrit par Paolo Cognetti (Stock, 2017, trad. Anita Rochedy), ce qui leur vaudra le prix du jury 2022 au Festival de Cannes. Le roman, quant à lui, a décroché le prix Médicis en 2017 et raconte la traversée vers les montagnes et au-delà de deux garçons devenus grands, Bruno et Pietro.

SÉANCES SPÉCIALES

  • Duelles (2018) d’Olivier Masset-Depasse. Dans les années 60, l’amitié de deux mères de famille est mise à mal à la suite d'un tragique accident. De l’amour à la haine, il n’y a qu’un pas, et c’est tout l’objet du livre à suspens de Barbara Abel Derrière la haine (Fleuve noir, 2012) dont le film tire son histoire.

  • Un air de famille (1996) de Cédric Klapisch. Le réalisateur du Péril jeune s’attaque à la pièce de théâtre d’Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri (L'Avant-scène théâtre, 2005) où une réunion de famille dans un troquet de province est interrompue par l’implication beaucoup trop zélée d’un serveur.

OSCAR AU SKI

  • The Quiet Girl (2022) de Colm Bairéad. Un film en gaélique à la flamboyante réussite au box-office britannique, voilà de quoi affoler les pronostics de la prochaine cérémonie des Oscars. À travers le personnage d’une enfant taciturne, The Quiet Girl dénonce la dangerosité des non-dits familiaux. Il est adapté du livre Les trois lumières de Claire Keegan (Sabine Wespieser, 2011, trad. Jacqueline Odin).

Les dernières
actualités