Parmi les quatre titres en lice depuis la dernière sélection de mars, c'est Elif Shelak avec son roman Crime d'honneur (Phébus) qui a décroché, jeudi 20 juin, le prix Relay des voyageurs 2013, organisé en partenariat avec Europe 1.

Fille de diplomate, Elif Shafak, née à Strasbourg en 1971 de parents turcs, a passé son adolescence à Madrid avant de s'établir en Turquie. Couronnée par de nombreux prix (elle fut aussi sélectionnée pour l'Orange Prize), elle est aujourd'hui la romancière la plus lue en Turquie et son oeuvre est traduite dans plus de trente langues. Auteur de huit romans écrits en turc ou en anglais, elle a été nommée au grade de chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.

Crime d'honneur, traduit par Dominique Letellier, avait été nommé pour le Man Asian Literary Prize. Publié en mars, le roman suit Esma, une jeune femme kurde qui vit à Londres et qui tente de comprendre pourquoi son frère Iskender a assassiné leur mère Pembe. Elle retrace l'histoire familiale des rives de l'Euphrate à l'Angleterre, où le poids des traditions va rattraper des femmes qui ont cru à la liberté et à l'amour

Ayant contribué, pour la troisième année, au choix du lauréat, aux côtés du jury composé de dix personnalités du monde de la culture et du voyage, les voyageurs lecteurs ont cette année en plus participé à la pré-sélection des ouvrages.

Les trois autres titres à concourrir étaient : 06h41 de Jean-Philippe Blondel (Buchet-Chastel), Indigo de Catherine Cusset (Gallimard) et Ne lâche pas ma main de Michel Bussi (VDB).

L'an passé le prix avait été décerné à Antoine Laurain pour Le chapeau de Mitterrand (Flammarion).

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités