Sélection

Les jurés du prix Jean Freustié avaient souhaité reporter de quelques mois la date de remise du prix pour coïncider avec celle de son centième anniversaire, le 14 octobre prochain.
 
A cette occasion, les éditions de La Table Ronde rééditent le 25 septembre son roman Isabelle ou l’arrière saison, prix Renaudot 1970
 
Libourne, la ville natale de lécrivain disparu en 1983, prépare une manifestation à la Médiathèque autour de Jean Freustié pour le début de lannée prochaine. Spécialiste de la région, Alain Chaume a récemment publié à la Fédération historique du Sud-Ouest Jean Freustié, itinéraire d'un écrivain girondin (Libourne – Bordeaux - Paris).
 
Six titres ont été retenus par le jury
 
Le liseur de 6h27 de Jean-Paul Didierlaurent (Au diable vauvert)
Ce sont des choses qui arrivent de Pauline Dreyfus (Grasset)
Lordinateur du paradis de Benoît Duteurte (Gallimard)
La grande nageuse dOlivier Frébourg (Mercure de France)
Laudience dOriane Jeancourt Galignani (Albin Michel)
Pietra viva de Léonor de Recondo (Sabine Wespieser)

Créé en 1987 par l’épouse et les amis de Jean Freustié, le prix Jean Freustié récompense un écrivain de langue française pour une œuvre en prose
 
Il est doté de 20 000 euros grâce à une donation généreuse de Christiane Teurlay-Freustié à la Fondation de France.

Le jury est présidé par Frédéric Vitoux, de lAcadémie française, et comprend Charles Dantzig, Jean-Claude Fasquelle, Annick Geille, Henri-Hugues Lejeune, Eric Neuhoff, Anthony Palou, Jean-Noël Pancrazi et Anne Wiazemsky.
 
L’an dernier il avait couronné Philippe Vilain, pour La femme infidèle (Grasset).

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités