Le prix Camoes pour le Mozambicain Mia Couto

Mia Couto

Le prix Camoes pour le Mozambicain Mia Couto

L'auteur de L'accordeur des silences a reçu la plus importante récompense littéraire de langue portugaise.

J’achète l’article 1.50 €

avec sp, avec afp,
Créé le 28.05.2013 à 00h00,
Mis à jour le 28.05.2013 à 00h00

Le prix Camoes a été attribué le 27 mai à l'écrivain mozambicain Mia Couto par le secrétariat d'Etat portugais à la Culture.

Le jury du 25e prix Camoes a souhaité récompenser une «oeuvre de fiction marquée par un style innovant et par une profonde humanité», a dit à l'agence Lusa José Carlos Vasconcelos, l'un des membres du jury, à l'issue de l'annonce. Mia Couto a déclaré: «Le meilleur moyen de faire connaissance de la réalité d'un pays c'est à travers les histoires. J'aime faire cela.»

En janvier 2013, les éditions Métailié ont publié deux romans de Mia Couto: L'accordeur de silences dans la collection «Suite portugaise», et Poisons de Dieu, remèdes du diable. Mia Couto a également publié en français Si Obama était Africain (Chandeigne), Un fleuve appelé temps, une maison appelée terre ou encore Chronique des jours de cendre, tous les deux parus chez Albin Michel.

Mia Couto, né en 1955 à Beira (Mozambique), vit toujours à Maputo, la capitale de cette ancienne colonie portugaise. Après avoir débuté des études de médecine, il devient journaliste en 1974. En plus de son activité littéraire, Mia Couto est biologiste, spécialiste des zones côtières, et enseigne l'écologie à l'université.

Le prix Camoes, doté de 100 000 euros, a été créé en 1989 par le Portugal et le Brésil afin de distinguer les auteurs lusophones contribuant à la reconnaissance de la langue portugaise.
28.05 2013

Auteurs cités

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités