prix littéraire

Le palmarès du festival polar de Cognac 2020

Sylvain Forge - Photo DR

Le palmarès du festival polar de Cognac 2020

Le Festival Polar de Cognac a décerné son palmarès littéraire 2020 le 18 octobre.

Par Dahlia Girgis,
Créé le 21.10.2020 à 16h09,
Mis à jour le 21.10.2020 à 17h01

La 25e édition du Festival polar de Cognac a dévoilé son palmarès littéraire. Le festival qui s'est tenu du 16 au 18 octobre en Charente a désigné quatre lauréats :
 
  • Prix du meilleur roman francophone
Sauve-La de Sylvain Forge (Fayard), paru en juin. Alexis Lepage, employé dans les assurances, est sur le point d'épouser la fille de son patron lorsqu'un message sur son téléphone lui apprend que Clara, son amour de jeunesse, refait surface. Elle le supplie de retrouver sa fille. Alexis hésite, puis part à la recherche de celle-ci, replongeant ainsi dans un passé dont il n'a jamais fait le deuil.
  • Prix du meilleur roman jeunesse
Sang mentir de Pierre Bordage et Anelise Jousset (Flammarion jeunesse), paru en février. Fille unique de Lino et Vera, Odeline mène une vie tranquille d'adolescente jusqu'au jour où elle remarque une voiture noire qui suit son bus. Le conducteur lui donne une lettre qui remet en cause ses connaissances sur ses origines. Elle décide d'enquêter et découvre que son père est lié au banditisme et que ses parents ne sont peut-être pas ceux qu'ils prétendent.
  • Prix du meilleur roman international
City of windows de Robert Pobi (Les Arènes, collection "Equinox"), paru en janvier. Alors que New York est confronté à la tempête de neige la plus terrible de son histoire, un sniper se met à assassiner des membres de la police sans laisser d'indice. Brett Kehoe se tourne alors vers l'ancien agent du FBI, Lucas Page, atteint du syndrome d'Asperger et ancien professeur d'astrophysique, qui a la faculté de percevoir ce que le commun des mortels ne peut voir.
  • Prix du roman noir des Bibliothèques et des Médiathèques de Grand Cognac
Angkar de Christian Blanchard (Belfond), paru en février. Après avoir dénoncé son ex-époux, Gilles Kerlat, pour pédophilie, Champey ment à sa fille, Mau, pour lui éviter d'apprendre la vérité sur son père. Une nuit, Champey fait un cauchemar qui la transporte au Cambodge, où elle a été abandonnée à 1 an. Elle décide de partir en quête de ses origines afin de comprendre son histoire familiale. Gilles choisit ce moment pour se venger.
 

Pour cette année, il n'y a pas de palmarès dans la catégorie BD car il n'y a "pas assez de sorties polar", peut-on lire sur la page facebook de l'évènement. La 26ème édition se tiendra du 15 au 17 octobre 2021.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités