Manifestation

Le livre à Metz: week-end lumineux, libraires heureux

Le Livre à Metz a réunit 35 000 personnes autour du thème des libertés. - Photo CÉCILIA LACOUR - LIVRES HEBDO

Le livre à Metz: week-end lumineux, libraires heureux

Les sept libraires présents au Livre à Metz tirent un bilan très satisfaisant de la manifestation qui a réuni 35000 personnes du 13 au 15 avril.

J’achète l’article 1.50 €

Par Cécilia Lacour,
Créé le 16.04.2018 à 17h07,
Mis à jour le 16.04.2018 à 18h00

"C'est une meilleure édition que l'année dernière", se réjouit l'équipe de la librairie généraliste Hisler Even. Cette satisfaction s'observe dans les rangs des six autres libraires présents à la 31e édition du festival Le livre à Metz, littérature et journalisme qui s'est déroulée sous un soleil radieux du 13 au 15 avril. Pendant trois jours, la manifestation a attiré 35000 personnes autour du thème des libertés.
 
Alessandro Pignocchi dédicace son "Petit traité d'écologie sauvage, vol. 2, Cosmologie du futur" (Steinkis). - Photo CÉCILIA LACOUR - LIVRES HEBDO
Séverine Marque, directrice de la librairie spécialisée Hisler BD, pointe une "bonne édition" et prévoit une hausse de son chiffre d'affaires grâce à La terre des fils de Gipi (Futuropolis, 2017), Crépuscule du primo-auteur Jérémy Perrodeau publié chez 2024, ou encore au Petit traité d'écologie sauvage, vol. 2, Cosmologie du futur d'Alessandro Pignocchi (Steinkis, 2 mai 2018) qu'elle a obtenu en avant-première.

Locomotives
 
François Carré, gérant de la librairie spécialisée Au carré des bulles, salue lui aussi un "chouette succès auprès du public", attiré par la présence des dessinateurs Willem et Vuillemin, mais surtout par Charlie Zanello, la "locomotive" du stand avec Dedans le centre Pompidou Metz (Dargaud, 13 avril).
 
Erri de Luca, invité d'honneur du festival, attire fortement les curieux sur le stand d'Atout lire, spécialisée en langues étrangères. Le dimanche midi, quelques rares exemplaires des romans de l'auteur sont encore disponibles en langue italienne.

D'autres libraires font état de ruptures de stock. Julie Rémy, gérante de La cour des grands et du Préau, a écoulé tous les exemplaires de L'amour, accessoires, le premier roman cocasse de Fleur Breteau (Verticales, 2017). De même, sur les tables d'Autour du monde d'Anne-Marie Carlier, plus aucun exemplaire des Amnésiques de Géraldine Schwarz (Flammarion, 2017) n'est disponible.
 
Sous le chapiteau du Livre à Metz. - Photo CÉCILIA LACOUR - LIVRES HEBDO
Le succès de cette édition aurait toutefois pu être contrarié par la grève à la SNCF les 12 et 13 avril. Mais, en mettant en place un service de navettes, "l'association Le livre à Metz a accompagné les auteurs pour les faire venir malgré tout", salue Camille Lhote, libraire à la Momie BD. Sur les 200 auteurs invités, seules quelques annulations, de l'ordre d'une dizaine, sont à déplorer.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités