La production par éditeurs: en 2015, 4 555 éditeurs ont publié au moins 1 titre | Livres Hebdo

Par Fabrice Piault, le 12.02.2016 (mis à jour le 12.02.2016 à 07h57) Edition

La production par éditeurs: en 2015, 4 555 éditeurs ont publié au moins 1 titre

Les dix groupes les plus productifs de 2015. Nombre de nouveautés et de nouvelles éditions en français. Source : Livres Hebdo/electre.com

Alors que le nombre d’éditeurs actifs a crû de 1,3 % en 2015, la maîtrise des parutions des dix groupes les plus productifs a été le principal facteur de désinflation de la production de livres.

Avec 4 555 maisons ayant publié au moins un titre, soit 60 de plus qu’en 2014 (+ 1,3 %), le nombre d’éditeurs actifs a presque retrouvé en 2015 son niveau record de 2013 (4 559). Aussi, si la production globale de livres a baissé de 1,7 % l’an dernier, il le doit avant tout à la modération dont ont fait preuve les dix éditeurs les plus productifs qui, ensemble, ont réduit le nombre de leurs parutions de 2,5 %. Ils assurent désormais 36,2 % de la production de nouveaux titres, contre 36,5 % un an plus tôt et 37,2 % en 2013 où cette part a atteint son niveau historiquement le plus élevé.

Parmi les dix, seuls Editis, Média-Participations et Albin Michel affichent, principalement en raison d’opérations de croissance externe, une légère hausse de production. Le nombre de nouveautés et de nouvelles éditions diminue chez Hachette comme chez Madrigall, L’Harmattan, La Martinière, Actes Sud, Delcourt et Bayard. Au-delà, d’autres éditeurs importants ont misé sur la modération de la production. Il s’agit par exemple de Glénat, d’Eyrolles, de Panini, des Presses universitaires de Rennes, de La Documentation française, d’Hermann ou de Lito.

A l’inverse, plusieurs maisons haut placées dans le tableau ont continué d’élargir leur volume de parutions annuelles pour des raisons diverses. C’est notamment le cas d’Ellipses, des Classiques Garnier, des Nouvelles éditions de l’Université (Petit Futé), de Piccolia, de Lacour-Ollé, de Ouest-France, de Studyrama, d’Hugo, d’Osborne, d’Honoré Champion ou d’Auzou-Lidis.

Cet article fait partie du dossier:

close

S’abonner à #La Lettre