La médiatrice du livre devient directrice de cabinet de Roselyne Bachelot | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 10.07.2020 à 07h44 (mis à jour le 10.07.2020 à 08h00) Nominations

La médiatrice du livre devient directrice de cabinet de Roselyne Bachelot

Sophie-Justine Lieber - Photo CNC

Roselyne Bachelot a officialisé les nominations de directrice et de chef de son cabinet.

Par arrêté du 8 juillet et publié dans le le Journal Officiel du 10 juillet, la nouvelle ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a officialisé les nominations de Sophie-Justine Lieber en tant que directrice de cabinet et de Djilali Guerza en qualité de chef de cabinet. Par conséquent, Sophie-Justine Lieber cesse d'être médiatrice du livre.

Conseillère d'Etat, Sophie-Justine Lieber, née en 1968, est diplômée de l'IEP Paris et de l'Enssib. Elle a débuté comme économiste à la Banque de France avant d'être nommée en 1995 conservatrice des bibliothèques de l'Etat. Elle devient ensuite cheffe du bureau de l'exportation du livre à la DLL (Direction du livre et de la Lecture) du ministère. En 2008, elle a été rapporteure de la commission sur le livre numérique, présidée par Bruno Patino, nouveau patron d'Arte, puis responsable du centre de documentation du Conseil d'Etat de 2010 à 2012. Sophie-Justine Lieber revient rue de Valois en étant la conseillère chargée du numérique d'Aurélie Filipetti de 2012 à 2014. Son expérience l'amène à présider des jurys et des commissions dans la publicité et le cinéma.
Elle était médiatrice du livre depuis un an.

Djilali Guerza, 38 ans, conseiller d’Administration de l’Intérieur et de l’Outre-Mer, était en poste à la Préfecture de police de Paris.

D'autres nominations au cabinet de la ministre ainsi que le nouveau médiateur du livre devraient être officialisées dans les prochains jours. Avant son départ du ministère, Franck Riester a nommé son conseiller chargé de la communication et des relations avec la presse, Ludovic Guillot, à la direction de l'Institut français de Séoul.

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre