Lezoux

La médiathèque intercommunale Entre Dore et Allier, lauréate du grand prix Livres Hebdo des Bibliothèques 2016 dans la catégorie "Innovation", a ouvert ses portes le 8 juin à Lezoux (Auvergne). L’établissement, qui sera inauguré le 30 juin, a eu recours aux outils de "design thinking", une démarche collaborative impulsée par La 27e Région, laboratoire d’innovation publique, et qui a impliqué les futurs usagers et les bibliothèques communales ou associatives du territoire dans l’élaboration du projet.

"Associer, inviter, consulter les habitants est une étape essentielle au projet. Cela permet de prendre en compte des pratiques et des usages du territoire dans son quotidien tout en proposant à chacun de participer à la vie de l’équipement", explique dans un communiqué Jean-Christophe Lacas, directeur de la médiathèque Entre Dore et Allier.

Outre un fonds de 30 000 documents en accès libre, la structure, d’une surface de 1 600 m2 de plain-pied, propose 13 espaces adaptables en fonction des besoins du public et plus d’une centaine de places de consultation. Un auditorium de 76 places assises accueillera spectacles, films, concerts et conférences. Un "Atelier" modulable est dédié aux réunions et aux ateliers de pratiques artistiques et manuelles, en plus de deux salles de travail. Tournée vers le numérique, la médiathèque propose une initiation aux nouvelles technologies dans la "Fabrique" et une salle, baptisée le "Cube", consacrée aux jeux vidéo.

Un espace participatif permet également aux usagers de partager leurs livres, disques et objets : ils sont prêtés dans les mêmes conditions que les documents de la bibliothèque. La médiathèque Entre Dore et Allier a enfin développé des partenariats avec la Mission locale et la Circonscription d’action médico-sociale, présentes dans ses murs.

Confié à l’agence d’architecture Serero (Paris), ce bâtiment contemporain et bioclimatique est ouvert du mardi au samedi, ainsi qu’un dimanche après-midi par mois.

Porté, dès 2010, par la communauté de communes entre Dore et Allier, un territoire rural regroupant 14 communes et 18 000 personnes, dépourvu jusqu’alors de lieu culturel d’envergure, le projet, subventionné à plus de 70 % par la Drac, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le département du Puy-de-Dôme, a coûté 6,5 millions d’euros. Cécilia Lacour






16.06 2017

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités