La face cachée des ventes en ligne | Livres Hebdo

Par Hervé Hugueny, le 26.05.2017 (mis à jour le 26.05.2017 à 23h28) Data

La face cachée des ventes en ligne

Au salon Livre Paris 2017, le stand Amazon-Kindle Direct Publishing accueille les auteurs autoédités sur sa plateforme. - Photo MICHEL COMBE/LH

Les outils de mesure des ventes de livres sur Internet ne prennent pas en compte la part désormais considérable de l’autoédition dans les pays anglophones, où elle est devenue une véritable machine de guerre d’Amazon contre l’édition traditionnelle. Un mystérieux "Data Guy" reconstitue cette partie manquante du marché. Sa méthode pourrait être appliquée en France.

Saluée comme un rééquilibrage du marché en faveur de la librairie et des réseaux physiques, la reprise des ventes de livres papier constatée dans le bilan de l’année 2016 aux Etats-Unis a en réalité d’abord profité à Amazon. La dépendance des éditeurs à l’égard du site de vente en ligne est plus forte que jamais : sur les 675 millions de livres papier (source Bookscan) qu’ils ont diffusés l’an der

Lire la suite (12 190 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre