La critique, une affaire d’hommes ? | Livres Hebdo

Par Agathe Auproux, le 07.04.2015 à 17h12 (mis à jour le 07.04.2015 à 18h00) Discrimination

La critique, une affaire d’hommes ?

227 critiques littéraires hommes pour seulement 54 femmes en 2014. Un écart qui continue de se creuser. - Photo VIDA

Une étude américaine montre que les critiques littéraires sont en grande majorité des hommes, et que les livres écrits par des hommes sont beaucoup plus chroniqués dans la presse que ceux écrits par des femmes.

En 2014, 944 livres écrits par des hommes ont été chroniqués dans le supplément littéraire du quotidien britannique Times, contre seulement 325 écrits par des femmes, révèle une étude de l’association américaine Vida qui porte sur les principaux journaux et magazines littéraires en Angleterre et aux Etats-Unis. Sur cette période, toujours dans le supplément littéraire du Times, 715 hommes ont signé des critiques, seulement 327 femmes.

D'après l'étude de Vida, qui milite pour la place des femmes dans le monde de l’édition, ce déséquilibre se vérifie dans tous les magazines littéraires anglophones importants, des deux côtés de l'Atlantique. Dans le bimensuel américain The New York Review of books, en 2014, 354 livres chroniqués ont été écrits par des hommes contre seulement 164 par des femmes. Le magazine new-yorkais a employé 227 critiques littéraires hommes, pour 54 femmes.

Toujours au cours de l'année dernière, le bimensuel britannique London Review of books a chroniqué 192 livres d’auteurs hommes contre seulement 58 signés par des femmes. Les critiques étaient signées par 146 hommes contre 44 femmes. Le constat est d’autant plus paradoxal qu'au Royaume-Uni, trois romancières figurent parmi les auteurs les plus vendus en 2014 : Hilary Mantel, Donna Tartt and Kate Mosse.

Sur les mêmes thèmes (2 articles)

close

S’abonner à #La Lettre