Prix littéraire

Jokha Alharthi, lauréate du prix de la littérature arabe 2021

Jokha Alharthi - Photo PETER SUMMERS GETTY IMAGES EUROPEGETTY IMAGES VIA AFP

Jokha Alharthi, lauréate du prix de la littérature arabe 2021

Elle est récompensée pour son roman Les Corps célestes traduit par Khaled Osman (Stéphane Marsan).
 

Par Dahlia Girgis,
Créé le 26.11.2021 à 17h37,
Mis à jour le 26.11.2021 à 18h00

Le prix de la littérature arabe 2021 est décerné à Jokha Alharthi pour Les Corps célestes, traduit de l’arabe par Khaled Osman (Stéphane Marsan). La lauréate sera reçue à l’Institut du monde arabe le samedi 27 novembre dans le cadre des rencontres "Une heure avec...". En 2019, son roman était le premier de langue arabe récompensé par l’International Booker Prize et le premier d’une auteure omanaise traduit en langue anglaise.

L'écrivaine y emmène les lecteurs dans le village d'Awafi, à Oman, où vivent trois soeurs en âge de se marier. Maya, la couturière, épouse Abdallah, fou d'elle ; la sage Asma s'unit à Khaled par devoir ; Khawla, l'insoumise, attend le retour de Nasser, parti étudier à l'étranger. A travers les amours et les deuils de ces femmes et de leur famille, ce roman évoque les mutations qui transforment la société omanaise.

Le jury, présidé par Pierre Leroy, et composé de personnalités du monde des arts et de la culture ainsi que de spécialistes du monde arabe, a salué "un roman captivant et poétique qui permet de découvrir une société omanaise en pleine mutation, ainsi que les conditions de vie et les aspirations de sa population. Bien qu’il soit ancré dans la réalité omanaise, ce livre parle pour toute l’humanité et s’adresse à l’universel."

Née en 1978 à Oman, Jokha Alharthi est professeure au sein du département d’Arabe à la Sultan Qaboos University, à Mascate. Elle succède à l’écrivain soudanais Abdelaziz Baraka Sakin récompensé pour son roman Les Jango (Zulma) traduit de l’arabe par Xavier Luffin.

Créé par l’Institut du monde arabe et la Fondation Jean-Luc Lagardère, le prix, doté de 10000 euros, valorise en France la littérature arabe.

 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités