proclamation

Jean-Noël Orengo, Prix de Flore 2015

Jean-Noël Orengo - Photo J.-F. PAGA/GRASSET

Jean-Noël Orengo, Prix de Flore 2015

Le jury du Prix de Flore a couronné, mardi 10 novembre, Jean-Noël Orengo pour son premier roman La fleur du capital (Grasset). Le lauréat recevra son prix le soir même au café de Flore, à Paris.

Par Marine Durand,
Créé le 10.11.2015 à 14h18,
Mis à jour le 10.11.2015 à 15h00

Le prix de Flore 2015 a été décerné, mardi 10 novembre, à Jean-Noël Orengo pour son roman La fleur du capital (Grasset). Il l'a emporté au deuxième tour par huit voix contre quatre à Emilie Frèche (Un homme dangereux, Stock).

Paru le 7 janvier 2015 et déjà couronné par le Prix de Sade, La fleur du capital, premier roman somme (800 pages) de Jean-Noël Orengo, met en scène cinq personnages perdus dans la nuit de Pattaya, célèbre station balnéaire de Thaïlande où le sexe et l'argent sont rois. Dans son avant-critique publiée dans Livres Hebdo en novembre 2014, Olivier Mony écrivait: "Voici les nuits, les matins blêmes, les néons des bars, les pauvres chambres. Voici l’Occident en habit de fête qui nous fait une belle fin. Voici une histoire dégoûtante, une très belle histoire d’amour."

Né en 1975, Jean-Noël Orengo est le cofondateur de la plateforme en ligne D-Fiction, consacrée à la littérature et aux arts visuels

Créé en 1994 au café de Flore, à Paris (6e), dans le but de couronner un auteur au talent "prometteur", le Prix de Flore est doté de 6100 € et d’un verre de pouilly-fumé gravé au nom du lauréat, à déguster au Flore tout au long de l’année. L'an dernier, c'est Aurélien Bellanger qui l'avait emporté avec L'aménagement du territoire (Gallimard).

Le jury du prix de Flore se compose de Frédéric Beigbeder, Jacques Braunstein, Manuel Carcassonne, Carole Chrétiennot, Michèle Fitoussi, Jean-René van der Plaetsen, François Reynaert, Jean-Pierre Saccani, Bertrand de Saint-Vincent, Christophe Tison, Philippe Vandel et Arnaud Viviant, sous la présidence d’honneur de Miroslav Siljegovic, propriétaire du Café de Flore.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités