Prix littéraire

Hélène Cixous remporte le Prix de la BNF 2021

Hélène Cixous. - Photo CLAUDE TRUONG-NGOC/CC BY-SA 3.0

Hélène Cixous remporte le Prix de la BNF 2021

Pour sa douzième édition, le Prix de la Bibliothèque nationale de France a été attribué à l'écrivaine et dramaturge Hélène Cixous.

Par Thomas Faidherbe,
Créé le 13.10.2021 à 12h38,
Mis à jour le 13.10.2021 à 13h00

Le douzième prix de la Bibliothèque nationale de France a été décerné à l’écrivaine et dramaturge Hélène Cixous, a annoncé dans un communiqué la BNF. Elle succède à la romancière Virginie Despentes.  

Née en 1937 à Oran (Algérie), agrégée d’anglais et docteur d’État, Hélène Cixous a publié depuis 1967, plus de soixante-dix fictions et d'essais. Grand prix du théâtre de l'Académie française en 2018, elle est également auteure de théâtre. Sa pièce, Les naufragés du fol espoir avait été distinguée par le Prix du Syndicat de la critique en 2009. Ses pièces ont été mises en scène par le Théâtre du Soleil d’Ariane Mnouchkine ou par Daniel Mesguich. Hélène Cixous a notamment créé et dirigé le Centre d’études féminines de l’Université Paris VIII, tout en participant à la fondation du Centre national des lettres (devenu CNL) et du Parlement international des écrivains..

Amie de Jacques Derrida, l'écrivaine publie son premier essai en 1968,  L’Exil de James Joyce ou l'art du remplacement (Grasset), qui remporte un joli succès. Dès l'année suivante, elle reçoit le Prix Médicis pour son deuxième roman Dedans (Grasset). Elle est aussi distinguée par le Prix Marguerite Duras pour Homère est morte (Galilée) en 2014. La même année, Elle avait aussi été honorée par le Prix de la langue française à Brive en 2014 et par le prix Marguerite-Yourcenar en 2016. Dans son dernier ouvrage, Le livre de Promethea (Gallimard, coll. "L'imaginaire"), qui paraît cette semaine, Hélène Cixous propose une réflexion sur l'écriture et la dualité à l'oeuvre chez tout écrivain. Elle évoque le combat intérieur que se livrent les deux créatures diamétralement opposées qui l'habitent : H. et Promethea.

Troisième lauréate depuis 2009

"C’est cette œuvre que le jury a souhaité récompenser. S’y rencontrent la profondeur d’une réflexion, l’écho d’engagements dans la vie intellectuelle, une recherche intime dans les méandres de la mémoire, une écriture d’une rare poésie" explique Laurence Engel, présidente de la BnF, dans un communiqué. Depuis 20 ans, la BnF accueille un fonds Hélène Cixous, soit la totalité de ses manuscrits à ce jour.
Le prix de la BNF récompense un auteur vivant de langue française pour l’ensemble de son œuvre, quelle que soit sa discipline. Il est doté d’un montant de 10000 euros grâce à l’initiative de Jean-Claude Meyer, président du Cercle de la BnF. Le jury 2021 est composé de Laurence Engel, présidente de la BnF et présidente du jury, Jean-Claude Meyer, président du Cercle de la BnF et fondateur du prix, Antonin Baudry, Frédéric Beigbeder, Dominique Bona, Jérôme Clément, Antoine Compagnon, Aurélie Filippetti, Georges Lavaudant, Christophe Ono-dit-Biot, Élisabeth Quin et Leïla Slimani.

Les lauréats du prix de la BNF se féminisent progressivement: Philippe Sollers (2009), Pierre Guyotat (2010), Patrick Modiano (2011), Milan Kundera (2012), Yves Bonnefoy (2013), Mona Ozouf (2014), Michel Houellebecq (2015), Jean Echenoz (2016), Paul Veyne (2017), Emmanuel Carrère (2018) et Virginie Despentes (2019). le prix n'avait pas été décerné l'an dernier.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités