Grenoble teste des distributeurs d'histoires courtes | Livres Hebdo

Par Agathe Auproux, avec afp, le 13.10.2015 à 12h05 (mis à jour le 13.10.2015 à 14h00) Edition

Grenoble teste des distributeurs d'histoires courtes

Une nouvelle sur un ruban pour attendre une, deux ou 5 minutes. - Photo FRANCE 3 ALPES / DR

La ville de Grenoble expérimente avec la start-up Short Edition des distributeurs d'histoires courtes pour agrémenter les temps d'attente dans les lieux publics.

Une start-up de l’édition communautaire iséroise veut repenser les temps d'attente dans les lieux publics en proposant, à la manière des distributeurs automatiques de boissons ou de snacks, des distributeurs d’histoires courtes. Au total, huit de ces distributeurs orange et noir, hauts d'un mètre et sans écran, doivent être installés à l'Hôtel de Ville, à l'Office du tourisme, dans des bibliothèques municipales et des centres sociaux de la ville de Grenoble.
 
"L'idée nous est venue devant un distributeur de barres chocolatées et on s'est dit qu'on pourrait faire la même chose avec de la littérature populaire de bonne qualité pour occuper de petits temps morts", a déclaré à l'AFP Christophe Sibieude, cofondateur et président de la start-up Short Edition. Prototypes loués pendant un an par la municipalité grenobloise, "ces bornes délivrent gratuitement et à la demande un ticket papier sur lequel l'utilisateur peut lire des nouvelles, des BD courtes ou des poèmes", a-t-il ajouté.
 
Sur le tableau de bord des appareils, il faut choisir entre trois boutons à actionner, pour des histoires d'une durée d'une, trois et cinq minutes, a constaté un journaliste de l'AFP. Une première tentative permet de découvrir une poésie en prose. L'œuvre, intitulée Vacuité, se présente sous forme d'un ruban de 8 centimètres de large. Certains tickets papier atteignent 60 cm de long, pour le format "trois minutes" (le double pour cinq minutes de lecture).

close

S’abonner à #La Lettre