Grenoble : le musée à la bibliothèque | Livres Hebdo

Karel Appel, Oiseau palmier, 1974. Œuvre exposée à la bibliothèque municipale Arlequin, à Grenoble, jusqu’au 13 juin. - Photo KAREL APPEL FOUNDATION, ADAGP, PARIS

Pour la 10e édition de ses expositions hors les murs, le musée de Grenoble a pris ses quartiers dans la bibliothèque municipale Arlequin. Jusqu’au 13 juin, les visiteurs découvriront, dans l’espace habituellement réservé aux livres pour enfants, huit œuvres issues des collections permanentes du musée sur le thème du fantastique et du merveilleux, regroupées sous le titre Démons et merveilles. Se côtoient des peintures, des dessins et des lithographies, signés par Annette Messager, Pierre Alechinsky, ou encore Edouard Pignon. L’exposition, toujours conçue en partenariat avec les équipes du lieu d’accueil, est accompagnée par des ateliers, des spectacles et des séances de lectures de contes. L’objectif de cette initiative, indique le musée, est de "favoriser la découverte des collections par de nouveaux publics, en s’appuyant sur un mode original de rencontre avec les habitants dans leur quartier, et d’aller au-devant de ceux qui ne se déplacent pas aux musées". Pour Annie Vuillermoz, responsable des bibliothèques de quartier, la bibliothèque est un lieu naturel pour l’accueil d’une telle manifestation : "La bibliothèque, service culturel du quotidien, a pour ambition d’être une passerelle vers l’ailleurs, d’être déclencheur de curiosité et de désir. Avec le musée dans ses murs, le pari est relevé."V. H.

Thématique

Auteur cité (1)

close

S’abonner à #La Lettre