Jeudi 5 septembre au soir, le tribunal de commerce de Paris a opté pour l'offre de reprise de Glénat, dans le cadre de la cession des éditions 12 bis, en redressement judiciaire depuis avril dernier.

Il faut dire que la ligne de cette maison d'édition, spécialisée dans la bande dessinée et manga, correspond particulièrement à la ligne de l'éditeur grenoblois puisqu'elle avait été créée en 2008 par l'ex-directeur général de Glénat, Dominique Burdot et l'ancien directeur éditorial de la maison Laurent Muller.

Le site spécialisé ActuaBD précise qu'il y avait un autre candidat à la reprise de 12Bis, Fabrice Giger, le patron des Humanoïdes Associé.

L'équipe de 12Bis comprenait cinq personnes et éditait 60 à 80 titres par an dont des succès comme les albums de François Bourgeon (Les passagers du vent, dont les cinq premiers tomes étaient parus chez Glénat) tirés à près de 150000 exemplaires ou des titres satiriques à l'image de La face karchée de Sarkozy de Philippe Cohen et Richard Malka. Un processus de rachat par Ankama avait été amorcé l'an passé mais n'avait pas abouti.

Glénat ne reprend pas l'équipe mais le catalogue de la maison et doit maintenant engager la discussion avec les auteurs pour poursuivre les séries.

L'éditeur annonce d'ores et déjà dans un communiqué la suite de L'Or et le sang de Fabien Nury, Merwan et Fabien Bedouel; le lancement de Red widow, une nouvelle bande dessinée signée Xavier Dorison et Terry Dodson; mais également le prochain diptyque de François Dermaut: Rosa.

Cette reprise intervient une semaine après l'annonce du rachat par ce même éditeur de Mad Fabrik, qui publie Kid Paddle.


06.09 2013

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités