Gérard Macé : incubateur de poésie | Livres Hebdo

Par Sean James Rose, le 21.02.2020 (mis à jour le 25.02.2020 à 12h53) Avant-Portrait

Gérard Macé : incubateur de poésie

Gérard Macé chez lui à Paris. - Photo OLIVIER DION

A l'heure d'une société aseptisée, Gérard Macé signe une réflexion subtile sur un hygiénisme qui virerait à l'eugénisme.

Je chinais à Chinon », dit Gérard Macé, la prunelle scintillant de malice. Chinon, en Touraine, au pays du vin et de Rabelais, où le poète, essayiste et photographe né à Paris en 1946, trouve chez un libraire les œuvres d'Alain Corbin, dont Le miasme et la jonquille qu'il n'avait jamais eu l'occasion de lire. Il tombe sur une note relative à l'énigme du navire Arthur au XIXe siècle, « un vaisseau

Lire la suite (3 730 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre