Gabriel Garcia Marquez accusé d'apologie de prostitution infantile | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, avec vt, avec afp, le 05.10.2009

Gabriel Garcia Marquez accusé d'apologie de prostitution infantile

Gabriel Garcia Marquez © Palomares

Une ONG latino-américaine veut empêcher le tournage de l'adaptation de Mémoires de mes putains tristes.

Une ONG a décidé de porter plainte lundi 5 octobre contre le prix Nobel de littérature Gabriel Garcia Marquez pour apologie de la prostitution infantile.

Cette plainte vise l'adaptation cinématographique de son roman Mémoires de mes putains tristes, paru en 2005 chez Grasset. Le tournage doit commencer dans trois semaines pour une sortie en salles prévue l'année prochaine.

Le roman de l'écrivain colombien, qui réside au Mexique, raconte la vie d'un homme de 90 ans qui décide de s'offrir une nuit de sexe avec une adolescente de 14 ans.

Sa biographie, Gabriel Garcia Marquez : une vie, par Gerald Martin est publiée en français le 6 octobre chez Grasset.

Pour Terez Ulloa, directrice de la Coalition régionale contre le trafic de femmes et de fillettes en Amérique latine et aux Caraïbes, cette adaptation “banalise le phénomène et place en situation de risque tous les enfants, filles ou garçons pauvres de notre Amérique latine et des Caraïbes”.

La plainte a pour objectif d'empêcher le tournage du film et l'ONG accuse l'écrivain d'avoir cédé les droits cinématographiques de son roman, ce qui “amplifie le message”. Elle vise aussi les deux sociétés de production du film.

L'ONG va enfin écrire aux ambassades du Danemark et d'Espagne, dont les gouvernements apporteraient huit millions de dollars au budget de tournage du film.

A quand l'interdiction de Lolita ?

Thématique

Auteurs cités (2)

close

S’abonner à #La Lettre