Gouvernement

Françoise Nyssen est nommée ministre de la Culture

Françoise Nyssen - Photo OLIVIER DION

Françoise Nyssen est nommée ministre de la Culture

L'éditrice et présidente du directoire d'Actes Sud est l'une des figures du gouvernement d'Edouard Philippe puisqu'elle succède à Audrey Azoulay au ministère de la Culture, de la Communication et de l'Audiovisuel.

J’achète l’article 1.50 €

Par Pierre Georges, Isabel Contreras,
Créé le 17.05.2017 à 15h44,
Mis à jour le 18.05.2017 à 11h38

Françoise Nyssen, jusqu'alors présidente du directoire d'Actes Sud vient d'être nommée, mercredi 17 mai, par le président de la République Emmanuel Macron, ministre de la Culture, de la Communication et de l'Audiovisuel du premier gouvernement formé par le Premier ministre Edouard Philippe. C'est la première fois qu'un éditeur est nommé à un tel poste. 

Jean-Paul Capitani, le directeur du développement d'Actes Sud et mari de Françoise Nyssen, a précisé à Livres Hebdo qu'à la suite de cette nomination, elle a renoncé à son poste de présidente du directoire. Il la remplacera à la tête du groupe à compter du 18 mai.  

Agée de 65 ans, Françoise Nyssen a succédé à son père Hubert Nyssen (1925-2011) à la tête du groupe Actes Sud. Avec Jean-Paul Capitani et Bertrand Py, elle a transformé en trente ans cette maison d'édition basée à Arles en un groupe solide, composé d'une galaxie d'éditeurs, qui a réalisé en 2015 un chiffre d'affaires de 85 millions d'euros. Avec un Nobel (Svetlana Alexievitch) et un Goncourt (Boussole, Mathias Enard), l'éditrice avait vécu une année faste en 2015 et le groupe avait fait à cette occasion son entrée dans le top 10 du classement Livres Hebdo des 200 premiers éditeurs français. L'éditrice siège par ailleurs au bureau du Syndicat national de l'édition.

Premiers pas à Cannes

Elle devrait effectuer ses premiers pas en tant que ministre lors du festival de Cannes qui s'ouvre ce mercredi 17 mai. Elle y recevra un prix pour une collection de livres de cinéma qu'elle publie depuis 25 ans en partenariat avec l'Institut Lumière. Ce lien qu'elle entretient entre le livre et le cinéma s'est renforcé en 2016, lorsqu'elle est entrée à la commission de l'avance sur recettes, présidée par Teresa Cremisi, ancien P-DG de Flammarion. 

Françoise Nyssen succédera rue de Valois à Audrey Azoulay, l'ancienne directrice du CNC, qui occupait le poste depuis le 11 février 2016.

Entre les deux tours de la présidentielle, l'éditrice avait expliqué pourquoi elle voterait "avec joie et détermination" pour Emmanuel Macron, dans un texte relayé sur twitter par le président du Centre national du livre. 
    Elle expliquait notamment avoir la chance en tant qu'éditeur "de publier des auteurs de tous les pays qui enrichissent la langue française par leurs textes.  (...) On a vu que lorsque l’extrême droite arrive au pouvoir ces libertés sont remises en cause. Avec Emmanuel Macron qui a mis la culture en première position de son programme, on pourra continuer."

Commentaires (1)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous
t

toto

il y a 3 ans à 12 h 05

j'espère que les budgets de constructions de bibliothèques soit transférés vers l'utilisation et l'animation des bibliothèques existantes (achat de livres y compris en langue étrangère pour attirer les étrangers, heures d'ouverture, emplois, apprentissage du français ,chauffage, fourniture de livres aux prisons...)


On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités