Eric Besson et Xavier Darcos renoncent à inaugurer la médiathèque de la Cité nationale de l'Histoire de l'immigration | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, avec vt, avec afp, le 30.03.2009

Eric Besson et Xavier Darcos renoncent à inaugurer la médiathèque de la Cité nationale de l'Histoire de l'immigration

La Cité de l'Histoire de l'immigration, porte Dorée (12e)

Après les annulations de Christine Albanel et Valérie Pécresse, les deux ministres présents ont du faire face à de nombreux manifestants hostiles à la politique d'immigration du gouvernement.

Les ministres de l'Immigration Eric Besson et de l'Education nationale Xavier Darcos ont dû renoncer lundi à inaugurer la médiathèque Abdelmalek Sayad, à la Cité nationale de l'Histoire de l'Immigration à Paris, en raison de manifestations hostiles.

Pendant que les vociférations couvraient le discours introductif de Jacques Toubon, le président de la Cité de l'histoire de l'Immigration, une personne se faisait expulser manu militari par le service d'ordre. C'est à ce moment que Xavier Darcos et Eric Besson ont renoncé à prononcer leurs discours et se sont esquivés dans un espace plus privatif.

Les ministres de la Culture Christine Albanel et de l'Enseignement supérieur Valérie Pécresse, qui avaient annoncé en fin de semaine dernière leur participation à la cérémonie, ne sont finalement pas venues, faisant valoir des raisons de calendrier. Pourtant Christine Albanel n'avait pas prévu l'inauguration dans son agenda envoyé à la presse vendredi.

A l'extérieur du musée, des forces de police retenaient des représentants d'associations, comme Droits Devant et le 9ème Collectif des sans-papiers. Selon la préfecture de police, “aucune difficulté n'a émaillé le déroulement de la manifestation à l'extérieur qui était encadrée par la préfecture de police”, précisant que les difficultés qui sont survenues à l'intérieur étaient “le fait de personnes invitées”.

Les slogans ont fusé dans l'enceinte du bâtiment : “On est solidaires des sans-papiers”. “Est-il indispensable de salir l'Education nationale en l'associant au ministère des expulsions?”, a crié une étudiante en histoire de l'Ecole normale supérieure, tandis qu'une autre manifestante interpellait Eric Besson: “Est-ce que vous allez rembourser les cotisations sociales des travailleurs sans-papiers que vous avez expulsés?”. “Arrêts des rafles, arrêt des expulsions!” ont scandé intermittents du spectacle, étudiants et jeunes chercheurs.

Eric Besson a pour sa part regretté, devant quelques journalistes, que les manifestants “aient préféré les slogans à la discussion”. “L'immigration a enrichi le patrimoine national et il n'y a aucune incompatibilité entre cette reconnaissance et vouloir une maîtrise régulée des flux migratoires”, a-t-il ajouté. Cette maîtrise de l'immigration avait déjà empêché l'inauguration officielle de la Cité par des membres du gouvernement en octobre 2007.

Thématique

Auteur cité (1)

close

S’abonner à #La Lettre