Etats-Unis

En 2014, la littérature jeunesse a dynamisé les ventes

La librairie The Last Bookstore à Los Angeles

En 2014, la littérature jeunesse a dynamisé les ventes

Selon, les chiffres révélés par Nielsen BookScan, le nombre d'exemplaires vendus en 2014 a légèrement progressé par rapport à l'année précédente. La littérature jeunesse conforte sa domination sur la littérature générale.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
avec Publishers Weekly,
Créé le 26.01.2015 à 19h08,
Mis à jour le 26.01.2015 à 20h00

Selon les chiffres de Nielsen BookScan, les ventes de livres en 2014 aux Etats-Unis ont été dynamisés par la littérature jeunesse. Ainsi 604,4 millions d'exemplaires ont été vendus toutes catégories confondues (contre 587,4 millions en 2013) alors que la littérature pour adultes connaît une baisse de 8%.

Avec 176, 685 millions d'exemplaires vendus, les ventes de fictions pour la jeunesse ont bondit de 12% entre 2013 et 2014 et confirment leur ascendant sur les fictions adultes. Seule la catégorie "animaux" est en déclin. La SF, le fantasy et la magie connaissent la plus forte croissance en passant de 32,9 millions à 45,5 millions d'exemplaires (+38%). Les ventes d'essais et documents jeunesse progressent de 16% avec un excellent score de la catégorie jeux/activités/hobbies (33%). Les biographies et autobiographies pour la jeuensse connaissent aussi une forte croissance (16%).

Les bios pour adultes croissent également (de 12%). Plus globalement le marché des essais et documents pour adultes est stable (+1%) mais reste le plus important secteur dans la segmentation de Nielsen BookScan. Les spécialités connaissent des résultats très contrastés (+15% pour le bien-être personnel, +12% pour les ouvrages consacrés à la religion, mais -13% pour l'humour, -12% pour l'informatique et -11% pour l'histoire et les sciences politiques).

La littérature générale accuse un déclin de 8%, passant de 150,6 millions d'exemplaires vendus à 138,7 millions. Là encore, selon les catégories, le bilan est très contrasté: +13% pour les romans graphiques, +7% pour le Western mais -26% les romans psychologiques et d'horreur, -15% pour les romans religieux et pour les récits d'action et d'aventure, - 13% pour le fantasy, -11% pour la romance.

Retrouvez l'intégralité des résultats sur le site de notre confrère Publishers Weekly.

Commentaires (1)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous
A

ACD

il y a 5 ans à 08 h 21

Que vient faire le roman graphique dans la catégorie littérature générale ?! Peut-être aurait-il fallu garder les catégories anglo-saxonnes de fiction/non-fiction, cela aurait évité cette bizarrerie...


On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités