Tunis-Paris

Elyzad, la maison d'édition tunisienne fondée il y a 15 ans par Elisabeth Daldoul, ouvre un bureau à Paris. « Nombre de nos auteurs habitent en France ou en Europe, explique la fondatrice, qui continuera à piloter la production depuis Tunis. Nous avons voulu nous rapprocher des écrivains mais aussi des libraires et de notre nouveau diffuseur. » Depuis le 1er janvier, en effet, la production d'Elyzad est distribuée et diffusée par Harmonia Mundi. Pour Elisabeth Daldoul, « c'est dans notre ADN de faciliter la circulation des livres dans l'espace francophone, du Sud vers le Nord. »

Spécialisée dans la fiction en langues française et arabe, Elyzad s'est surtout fait connaître ces dernières années par des titres multiprimés comme L'amas ardent de Yamen Manai, prix des Cinq continents de la francophonie 2017, et Des ailes au loin de Jadd Hilal, Grand prix du roman métis 2018. La ligne éditoriale prône « la découverte de l'autre dans sa singularité », sans frontière entre les cultures. Comme dans Cet amour de Yasmine Khlat, à paraître le 5 mars. Un roman où un psychiatre juif israélien sauve du suicide une Libanaise.

Le bureau parisien d'Elyzad sera dirigé par Vanessa Pecastaings, qui collaborait déjà à l'éditorial avec Elisabeth Daldoul. Avec une centaine de titres au catalogue, l'éditeur est diffusé et distribué à Tunis par Clairefontaine, groupe dirigé par la famille Daldoul.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités