Dossier Littérature japonaise : l'écrivain et la catastrophe | Livres Hebdo

Par Julie Rocha-Soares, le 10.02.2012 (mis à jour le 04.03.2015 à 11h44) Dossier

Dossier Littérature japonaise : l'écrivain et la catastrophe

Détail de l'ouvrage Atokata, de Kishin Shinoyama. Photos réalisées à la librairie Junku, Paris 1er. - Photo OLIVIER DION

L'onde de choc des événements dramatiques qui se sont enchaînés après le séisme du 11 mars 2011 dans l'archipel nippon ébranle profondément les auteurs japonais, qui se sont toujours interrogés sur leur rôle dans la société et leurs modes d'expression. Etat des lieux à un mois du Salon du livre de Paris, dont la littérature japonaise est, du 16 au 19 mars, l'invitée d'honneur.

Comme la plupart des artistes et même des Japonais en général, les écrivains de l'archipel s'interrogent sur leur rôle face aux catastrophes successives récemment subies par leur pays. Des textes commencent à paraître dans diverses revues, parfois aussi sous forme de livres mais, comme le souligne le critique Toshifumi Jinno dans un article traduit en français par Cécile Sakai (1), si un cataclysm

Lire la suite (39 780 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [4,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre