Jeunesse

Memo et L’Ecole des loisirs se partagent désormais l’édition de l’œuvre de l’Américain Maurice Sendak, auteur majeur de la littérature enfantine, mort en 2012. Choisi par la fondation Maurice Sendak et l’agence Wylie qui la représente, Memo succède à l’Ecole des loisirs, éditeur entre autres de Max et les Maximonstres, et publiera certains titres épuisés ou inédits. Il s’agit d’un gros programme pour la petite maison nantaise, dont la qualité du travail, notamment d’impression, se trouve ainsi reconnue. Douze albums sont planifiés jusqu’en 2021, dont le dernier, My brother’s book, paru aux Etats-Unis en 2013. Les trois premiers titres paraîtront cette année, avec en mai La fenêtre de Kenny, premier livre de Maurice Sendak en tant qu’auteur-illustrateur, et à l’automne Loin, très loin, et Un trou, c’est pour creuser de Ruth Krauss, qu’il a illustré.

De son côté, L’Ecole des loisirs a réimprimé en mars 2015 Max et les Maximonstres, qui n’était plus disponible, et, en novembre, Prosper-Bobik et Cuisine de nuit. L’éditeur, qui propose actuellement une promotion Sendak en librairie, a aussi réédité le 24 février 4 titres de la série des Petit Ours, écrite par Else Minarik entre 1957 et 1968, parue en France dans les années 1970, dans une nouvelle traduction d’Agnès Desarthe. Le 5e, Un bisou pour Petit Ours, paraîtra en octobre. C. C.

04.03 2016

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités