édition

Des éditeurs indépendants veulent relancer leurs livres parus en mars

Des éditeurs indépendants veulent relancer leurs livres parus en mars

Huit éditeurs se sont associés pour mettre en lumière des titres de leurs catalogues, parus en mars, afin de les relancer lors de la réouverture des librairies.

Par Vincy Thomas,
Créé le 21.04.2020 à 14h49,
Mis à jour le 21.04.2020 à 15h00

Huit éditeurs indépendants s'associent pour relancer leurs nouveautés parues en mars. Asphalte, La Baconnière, Aux forges de Vulcain, Le Nouvel Attila, L'Œil d'or, La Peuplade, Les éditions du Sonneur et Les éditions du Typhon ont adressé un document aux libraires, « Les livres de mars font le printemps », rappelant les parutions avant confinement qui n’ont pas pu être remarquées.
 
« Au sortir de ce confinement, vous serez plus encore les ambassadeurs de nos catalogues auprès des lecteurs », expliquent les éditeurs, qui proposent aux libraires de lire les ouvrages en version numérique.  « Nous espérons que tous les efforts faits de part et d’autre de la chaîne du livre amortiront un tant soit peu le choc tant pour vos librairies que pour nos maisons », précisent-ils.
 
On retrouve ainsi dans ce catalogue 1977 et L’employé de Guillermo Saccomanno (Asphalte), Représailles de Florian Eglin (La Baconnière), Tamanoir de Jean-Luc A. d’Asciano (Aux forges du Vulcain), Ascension de Ludwig Hohl (Le Nouvel Attila), l'essai collectif Le petit commerce dans la ville monde (L’Œil d’or), Chasse à l’homme de Sophie Létourneau (La Peuplade), Oppenheimer d’Aaron Tucker (La Peuplade), Le boxeur de Jim Tully (éd. du Sonneur), Qui a assassiné Mozart ? de E.W. Heine (éd. du Sonneur) et Le chien noir de Lucie Baratte (éditions du Typhon).
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités