Décès du romancier écossais William McIlvanney | Livres Hebdo

Par Marine Durand, le 08.12.2015 à 12h20 (mis à jour le 08.12.2015 à 14h00) Disparition

Décès du romancier écossais William McIlvanney

William McIlvanney lors d'une signature à Edimbourg en 2013. - Photo NONSENSEFERRET

L'écrivain considéré comme l'un des maîtres du roman noir écossais s'est éteint le 5 décembre à Glasgow, à l'âge de 79 ans.

Le romancier écossais William McIlvanney est mort samedi 5 décembre à son domicile de Glasgow, après une courte maladie, indique le quotidien britannique The Guardian. Il était âgé de 79 ans.

Auteur de polars, journaliste, poète et homme de médias, il était considéré comme l'un des maitres du "tartan noir", un genre de roman policier influencé par la culture écossaise. Il a publié de nombreux romans policiers, parmi lesquels une série mettant en scène l'inspecteur Jack Laidlaw, publiée en français chez Rivages, dans la collection "Rivages noir".

Né en 1936 à Kilmarnock, dans la région de l'East Ayrshire, en Ecosse, William McIlvanney avait commencé sa carrière comme professeur d'anglais avant de décider de se consacrer à l'écriture. C'est avec son troisième ouvrage, Docherty (publié chez PUG en 1994 et réédité chez Rivages en 1999) qu'il a rencontré le succès public. Ce roman, inspiré de son histoire familiale et qui plonge le lecteur au sein d'une communauté minière de l'ouest de l'Ecosse au début du XXe siècle, a remporté de nombreux prix.

Il a atteint une reconnaissance internationale avec sa trilogie "Laidlaw" (Laidlaw, Les papiers de Tony Veicht, Etranges loyautés, réédités en mai 2015 chez Rivages), centrée sur l'inspecteur du même nom, solitaire et marginal. Un quatrième titre, Big man, adapté au cinéma en 1990 (The Big Man, de David Leland avec Liam Neeson), sans faire partie de la trilogie s'y rattache par les thèmes qu'il aborde.

Egalement auteur de poèmes, d'un recueil de nouvelles, et du scénario d'un épisode de la série britannique Screen Two, William McIlvanney a inspiré toute une génération de jeunes auteurs, en Ecosse et dans le reste du Royaume-Uni.
close

S’abonner à #La Lettre