Décès de Marie-Claude Brossollet, ancienne présidente de Belin | Livres Hebdo

Par Hervé Hugueny, le 20.04.2019 à 00h57 (mis à jour le 20.04.2019 à 12h57) DISPARITION

Décès de Marie-Claude Brossollet, ancienne présidente de Belin

Photo PHOTO OLIVIER DION

La descendante du fondateur des éditions Belin, qui en fut la présidente de 1994 à 2008, est décédée à 77 ans. 

Marie-Claude Brossollet, présidente des éditions Belin de 1994 à 2008, est décédée le 19 avril à 77 ans. Petite-fille de Paul Belin, lui-même arrière-petit-fils de François Belin, qui avait fondé les éditions Belin en 1777, Marie-Claude Brossollet était entrée dans l’entreprise familiale en mars 1970 et en avait été nommée directrice éditoriale en 1983, puis directrice générale en 1985, sous la présidence de son frère, Max Brossollet, décédé deux mois plus tôt.
 
Elle lui avait succédé en 1994, et avait dirigé Belin, spécialiste de l’édition scolaire, jusqu’en 2008. Elle avait aussi présidé le groupe éducation du Syndicat national de l’édition. Dotée d’une forte personnalité, elle avait dû faire face à des difficultés en raison des soubresauts du marché scolaire, que la maison avait réussi à traverser.
 
Marie-Claude Brossollet avait pris le pari de lancer l’ambitieuse collection « Histoire de France », qui s’est révélée être un grand succès, et qu’elle avait continué à superviser après son départ, de même que la collection « Mondes anciens », conçue sur le même principe.
 
Dernier éditeur scolaire généraliste indépendant, Belin a été repris en 2014 par le groupe SCOR, qui l’a fusionné avec les PUF en 2016 pour constituer le groupe Humensis.
 
close

S’abonner à #La Lettre