disparition

Décès de Margaret Maruani, sociologue et pionnière des études de genre

Décès de Margaret Maruani, sociologue et pionnière des études de genre

Éditions La Découverte

Décès de Margaret Maruani, sociologue et pionnière des études de genre

La sociologue et spécialiste notamment des questions du genre et du travail, directrice de recherche émérite au CNRS, Margaret Maruani, a succombé d'un cancer le 4 août 2022.

J’achète l’article 1.5 €

Par Adriano Tiniscopa,
Créé le 24.08.2022 à 14h24

Née en 1954 à Tunis, la sociologue du travail et intellectuelle féministe, Margaret Maruani, est décédée le 4 août à l'âge de 68 ans emportée par un cancer. Pointure de la recherche académique sur les questions du travail, de l'emploi, du chômage, du syndicalisme et pionnière sur les questions du genre, elle est devenue directrice de recherche au CNRS en 1992. Margaret Maruani, a contribué « par son opiniâtreté et sa rigueur – mais aussi sa gentillesse et son écoute – à profondément remodeler, à partir du terrain en apparence limité de la place des femmes dans le marché du travail, des pans entiers des sciences humaines et sociales françaises », d'après son éditeur François Gèze à La Découverte.

Sa thèse de sociologie à l'IEP de Paris « L’expression des problèmes féminins dans les syndicats et à travers les conflits sociaux », sous la direction de Jean-Daniel Reynaud, est publiée en 1979 chez Syros sous le titre Les syndicats à l'épreuve du féminisme. Entrepreneuse proactive du débat intellectuel, elle a co-crée en 1995 le Groupement de recherche (GDR), « Marché du travail et genre » (Mage), le premier GDR sur le genre au CNRS, qui est devenu en 2011 un réseau de recherche international et pluridisciplinaire rassemblant 30 universités et centres de recherche dans treize pays qu’elle a dirigé jusqu’en 2015. En 1999, elle a également lancé la revue Travail, genre et sociétés, qu'elle a qualifié de « revue de recherche engagée ».

Genre et travail 

Les travaux de Margaret Maruani ont été majeurs pour l'essor des études de genre en France et son approche transversale n'a eu de cesse de mettre le travail au cœur des réflexions sur le genre et les questions du genre au centre de celles sur le travail. Sociologie de l’emploi (avec Emmanuèle Reynaud, La Découverte, 1993), est un « plaidoyer scientifique aussi subversif que discret pour faire reconnaître que l’emploi et le travail n’étaient pas qu’une affaire d’hommes ou d’individus asexués ». Sous sa direction est publiée en 2018 Je travaille donc je suis : perspectives féministes (La Découverte), une analyse pluridisciplinaire de la place des femmes et des hommes sur le marché du travail, afin de comprendre le statut de l'un et de l'autre sexe dans la société.

Les dernières
actualités